RSDOUBLAGE
contactez-nous

Pierre Saget

• Genres:
Voix Adolescent garçon, Voix Jeune adulte homme, Voix Adulte homme
• Tonalité:
Medium
• Langues parlées:
Anglais avec accent non déterminé

Doublage

télévision, VOD & DVD
2019
série
2014/....
Harry Bosch (Ben Craver)
série
2015/....
série
2019/....
Why Women Kill (Brad Jenkins)
série
2019/....
Why Women Kill (Enzo Narducci)
série
2016/....
série
2019/....
Why Women Kill (Infirmier)
série
2014/....
Harry Bosch (Miller Walton)
série
2020/....
série
2019/....
série
2020/....
Penny Dreadful : City of Angels (Policier de Beverly Hills)
série
2016/....
série
2020/....
série
2018/....
Condor (Agent)
série
2015/....

Voix

Voice-over
BVB (Florian Wangler)
Voice-over
Dr. Pimple Popper

Formation

2015/2018 Cours Florent avec Julie Lavergne, Georges Becot, Serge Brincat, Christian Croset, Suzanne Marrot (théâtre) et Fabienne Babe (cinéma)

Cinéma

2017 "Un peuple et son Roi" réalisé par Pierre Schoeller, silhouette parlante
2016 "Au revoir là-haut" réalisé par Albert Dupontel, figuration

Courts métrages

2017 "Vacances dans les règles" réalisé par Cyril Huraux, rôle principal. 48h film projet
2016 "Antoine" réalisé par Téo Piaget, rôle principal. 48h film projet
2015 "Topez-la" réalisé par Mary Garré, rôle pincipal
2015 "En tournage" réalisé par Cyril Huraux, rôle principal

Télévision

2020 "De Gaulle, l'éclat et le secret" réalisé par François Velle, silhouette
2017 "La guerre des As" réalisé par Fabrice Hourlier, silhouette poilu. Docu-Fiction Arte

Théâtre

2019 "Lucioles dans un verre d’eau" de Paul Vermersch - mise en scène de Sophie Bonduelle, rôle de Basile. Le Chesnay (Théâtre Nouvelle France)
2018 "Une femme nommée Médée" de François Dragon, rôle de l'inspecteur et du narrateur. Périgueux (CDC), Kassel (Allemagne), Paris (Espace Beaujon)
2013 "Le Printemps" de Denis Guénoun - mise en scène de Gilles Lossoroy, personnage du choeur. Tournée en Lorraine

Interview

R.S : Bonjour Pierre.

P.S : Bonjour Reynald !

R.S : Quelles questions t'es-tu posées lorsque tu as décidé de devenir comédien ?

P.S : A vrai dire, je ne me suis pas réellement posé de questions, j’ai toujours eu cette envie en moi, j’ai juste mis un peu de temps à "l’assumer".

R.S : Comment as-tu choisi ta formation ?

P.S : Une fois mon bac ES en poche, j’ai fait une licence culture et communication option cinéma à l’université de Nancy. Après mes deux premières années, j’ai intégré l’école de cinéma de Nancy (IECA). Cette troisième année de licence m’a définitivement fait prendre conscience de mes désirs de cinéma et de jeu. J’ai donc quitté cette école avant le master afin d’intégrer les Cours Florent.

R.S : De quelle façon t'es-tu ensuite inséré dans la vie professionnelle ?

P.S : J’ai eu la chance d’être pris dans une pièce dès ma sortie de Florent. Ce projet s’est étalé sur plus de trois mois, nous avons joué à Périgueux, à Paris et en Allemagne.

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

P.S : Lors de la dernière représentation de cette pièce, un ami de l’école, que tu connais je crois, Ronan Rivet, est venu nous voir jouer. Après la pièce, nous avons discuté et il m’a dit qu’il reprenait le doublage. Comme j’étais très intéressé, il a eu la gentillesse de me faire faire le tour des studios et de m’expliquer les "rouages" du milieu. J’ai ensuite commencé à assister et, à force de persévérance, on m’a donné ma chance. Grosse pensée d’ailleurs à Mélody Dubos et à Gilles Morvan.

R.S : Est-ce que le doublage est une discipline à laquelle tu pensais déjà lorsque tu as débuté ton parcours ?

P.S : Honnêtement pas du tout ! Et j’étais loin d’imaginer tout le travail qu’il y avait derrière la VF.

R.S : Regardais-tu les VF avant d'en faire toi-même ? Y a-t-il des voix qui t'ont marqué ?

P.S : Tout à fait, je suis de la génération VHS donc c’était VF obligatoire. Comme je suis fan du cinéma des années 80/90, j’ai grandi avec les voix de Daniel Beretta, Patrick Poivey, Jacques Frantz, Alain Dorval, Thierry Desroses et tant d’autres. Si bien qu’aujourd’hui encore, je continue à regarder Rambo, Die hard  et tous ces films en VF.

R.S : As-tu, devant la barre, le sentiment de faire aussi pleinement ton métier que sur une scène ou devant une caméra ?

P.S : Oui, c’est différent bien sûr mais c’est tout aussi épanouissant.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

P.S : Comme je t’ai dit, j’adore le cinéma, je regarde 5 à 10 films par semaine. Et, sinon, faire du sport, passer du temps en famille et avec mes amis.

R.S : Merci beaucoup Pierre.

P.S : Merci à toi Reynald ! :-)

Interview de juin 2020
Top