RSDOUBLAGE
contactez-nous

Amélie Manet

• Genres:
Voix Bambin garçon, Voix Bambin fille, Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Adolescent fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme, Voix Senior femme
• Tonalité:
Medium, Grave
• Langues parlées:
Italien

Doublage

série
2019/....
Caronte (Shaira)
télévision, VOD & DVD
2019
série
2014/2019
série
2014/2019
Madam Secretary (Candace)
série
2018/2019
Les Misérables (Marie Claire)
série
2017/2020
Dark (Sonja Tannhaus)
série
2014/2019
série
2016/....
Bull (Lila Reed)
série
2014/2019
Madam Secretary (Jasmine)
série
2019/....
The Boys (Sonia)
série
2019/....
Caronte (Victoria)
série
2017/2020

Formation

2017/2020 Training caméra avec les ateliers Etincelles
2019 Rhinocéros, training doublage
2019 Stage doublage chanté, Edwige Chandelier
2018 Stage doublage, commentaire et Voice-over avec Le Magasin. Intervenant : Anne Gennatas, Régis Reuillhac, Ivana Coppola, Jean Barney, Vincent Violette
2011/2019 Formation violoncelle Afdas
2012 Stage sur l'interprétation, théâtre de la tempête sous la direction de Dominique Boissel
2011 Stage de jeu face à la camera, Bruno Putzulu, CEFPF
2009 Formation chant et danse à l'AICOM (école de comédie musicale)
2006/2008 Aux Ateliers du Sudden, école dirigée par Raymond Acquaviva à Paris
Cours de Chant : Carine Robert
2002/2005 Conservatoire d’art dramatique d’Arras sous la direction de Thomas Gennari
1991/1999 Conservatoire national de musique de Douai, formation : chant, violoncelle, solfège

Chant

Chanteuse du groupe Konstantine (folk anglaise) : transmusicale de Rennes, Scène Bastille

Clips

2014 "Romy, Pascale Desnus" pour le groupe Ebena

Cours et interventions

2016/2017 Mise en place du projet "Cosmik trip" (théâtre de marionnettes) avec le concours de "culture à l’hôpital"
Intervention avec la compagnie Léa pour le projet 4*4 (déficient visuel hôpital sainte Marie) et Semaine de la langue Française
Intervention ponctuelle avec la compagnie cinquième Acte
Professeur de théâtre : cours adulte (débutant et avancé) au cours Clément
Collège et primaire

Courts métrages

2018 "La péniche" coécrit par Gaëtan Borg et Amélie Manet - réalisé par Victor Bindefeld
2018 "Eloquence" réalisé par Maxime Diesnopoulos
2018 "Violon" réalisé par Riita R.
2016 "Savez vous planter les choux ?" réalisé par Yves Janic
2015 "Je suis pile et face" réalisé par Armand Robin. Festival Nikon
2009 "Le Virus" réalisé par Franck Heslon
2009 "Jean Claude" Anaïs Tellenne / Jonathan Andreu /Romain Vezin
2007 "New York, 2ans après" voix off
2007 "De l'autre côté du lac" réalisé par Dominique Filhol
 

Danse

Moderne jazz 3 ans

Langues

Anglais scolaires, italien intermédiaire

Moyens métrages

2009 "Grégaires" réalisé par Nicolas Legros

Musique

Violoncelle : 9 ans de pratique

Publicités

2018 "La fibre / Nordnet" réalisé par White Rabbit
2017 "Campagne pour le CPF - La compagnie des Indes" diffusion France 2, France 3, France 5
2012 "Zyrtec, by agency" Jean -Louis blérol
2014 "La minute nutrition pour Danone/M6" les improductibles

Sports

Equitation : niveau galop 3
Escrime : niveau 1

Télévision

2013 "Ils osent tout" dans le rôle de la colocataire. Série France 4

Théâtre

2020 "Le songe d'une nuit d'été" de William Shakespeare - mise en scène de Mathieu Hornuss. Tournée
2020 "La Fuite" de Luigi Pirandello - mise en scène de Fabio Gorgolini
2019 "Le cas Eduard Einstein" de Laurent Seksik - mise en scène de Stéphanie Fagadau. Comédie des Champs-Elysées
2018 "L'Abattage rituel de Gorges Mastromas" de Dennis Kelly - mise en scène de Franck Berthier, dans les rôles de Louisa / A. Bonlieu CDN, studio Hébertot
2017/2019 "Les funambules" spectacle-concert de Stéphane Corbin - mise en scène de Quentin Defalt
2016 "Une femme seule" Dario Fo et Franca Rame, Bérénice Collet. Espace Malraux, Herblay,la manufacture des Abbesses
2014/2015 "Les Vibrants" Aïda Asgharzadeh, Quentin Defalt, Lauréat du prix de la presse d’Avignon, dans le rôle de Sarah Bernhardt
2014/2015 "Don Juan" compagnie Viva, dans le rôle de Don Elvire
2013 "Le magicien d'oz" Eva Dumont, spectacle musicale de théâtre d'objet. Tournée
2013 "Alice" adaptation Aïda Asgharzadeh, comédie musicale, dans le rôle de la reine de coeur
2012 "Le peuple de la nuit" Franck Berthier, scène nationale Lyon, Bonlieu, tournée en Haute-Savoie en 2012/2013
2011 "Je trahirai demain" Franck Berthier, scène nationale Bonlieu, tournée en Haute-Savoie, dans le rôle de Berthy Albrecht, résistante
2009 "L'Opéra de quat' sous" de Brecht, Franck Berthier, dans le rôle de Lucy Brown
2008 "L'Inattendu" de Fabrice Melquiot, Anaïs Laforet. Seul en scène
2008 "Et si on se mariait sur la plage ?"  Raymond Acquaviva
2008 "Bis repetita" de Phillipe Touzet - mise en lecture de François Bourcier
2007 "Le bourgeois gentilhomme" de Molière, Raymond Acquaviva, dans le rôle de Dorimène

Interview

R.S : Bonjour Amélie.

A.M : Bonjour Reynald !

R.S : Tu as commencé par la musique, au Conservatoire national de musique de Douai, puis tu as continué avec la comédie au Conservatoire d’art dramatique d’Arras. C'était un virage, une continuité... ?

A.M : C’est plutôt une continuité je dirais. J’ai eu la chance de suivre un cursus “d’horaires aménagés musique” du primaire au collège. Grâce à ce cursus, nous allions très régulièrement au théâtre, j’y ai donc pris goût.  Dès que j’ai pu monter sur les planches grâce à l’option théâtre proposée au lycée, je l’ai fait. L’année d’après, j’intégrais la classe d’art dramatique du conservatoire. A ce moment j’avais complètement délaissé la musique mais j’y suis très vite revenue. Le fait d’être également chanteuse me permet de travailler plus !

R.S : Comment as-tu commencé ta vie professionnelle ?

A.M : J’ai vraiment commencé à travailler après ma formation au Sudden Théâtre (l’école de de Raymond Acquaviva) avec le metteur en scène Franck Berthier. Il avait été l’un de mes intervenants. On lui avait proposé de répondre à un appel à projet dans le cadre du concours de la résistance et de la déportation. Comme j’avais fait des études d’histoires et que ma partenaire de scène Aïda Asghazadeh avait très envie d’écrire (elle a écrit bien d’autres pièces depuis !), nous avons proposé un spectacle qui a été retenu. A la clé, il y avait une cinquantaine de dates. Nous avons été reconduits pour l’année suivante avec un autre spectacle. Ensuite il y a eu Avignon et d’autres projets se sont mis en route !

R.S : En quoi consistent les interventions que tu mentionnes dans ton CV ?

A.M : Alors pendant longtemps, notamment pour payer mes études de théâtre, j’ai travaillé avec des enfants essentiellement au Club Méditerranée. J’y ai beaucoup appris. Par la suite, j’ai eu très envie de faire partie des clowns à l’hôpital mais il y avait tout un cursus à suivre et ça se ne se faisait pas comme ça. En revanche une amie comédienne m’a permis de travailler un été à l’hôpital de Garches avec des enfants ayant des pathologies graves. Ils cherchaient des habitués des enfants mais aussi des créatifs. Nous étions comédiens, graphistes, etc. J’avais le bon profil. Durant cet été plutôt intense, j’ai pris la mesure de ce qu'il était possible de faire au sein d’une structure hospitalière. C’est de là que m’est venue l’idée de projets comme “Cosmik trip”. Quelques années plus tard, j’ai pris contact avec Yannick Laurent qui mène beaucoup de projets au sein des hôpitaux. Nous avons travaillé ensemble avec des déficients visuels et sur la semaine de la langue française. Ce ne sont jamais des projets simples à mener mais on en sort tous grandis.

R.S : Et quel est ce projet "Cosmik trip" ?

A.M : Pour ce projet j’avais répondu à un appel à projet de l’Agence régional de santé (l’ARS). L’idée était de créer un spectacle de théâtre d’objets à partir du matériel médical de l’hôpital. Le but était de dédiaboliser un peu tout ce matériel de torture (les seringues, les perfusions, etc.) qui occupaient le quotidien des enfants malades et de leur donner un aspect plus ludique. Nous avions tout créé avec les enfants y compris l’histoire. Là encore c’était une expérience intense.

R.S : Comment es-tu venue au doublage ?

A.M : Alors au début c’est parce que je savais moduler facilement ma voix qu’on m’encourageait à aller vers ce milieu. Comme je suis un peu touche-à-tout je me suis dit : c’est une idée ! J’ai fait un stage et j’ai découvert qu’il ne suffisait pas de juste savoir faire de la voix pour faire du doublage ! C’est très exigeant et aussi très technique mais ça m’a tout de suite plu. J’ai ensuite beaucoup assisté en plateau avant de faire mes premières boucles.

R.S : Tu avais été en contact avec cette discipline avant de faire des stages ?

A.M : Pas vraiment, mais on m’avait déjà contacté pour de la narration de documentaire et pour faire des voix additionnelles sur du livre audio. Mais ça n’est pas du tout le même exercice.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

A.M : Comme beaucoup de comédiens, je vais le plus souvent possible au théâtre. J’ai gardé de mon cursus musical le goût de violoncelle, je prends toujours des cours et j’en fais dès que j’ai du temps. Je lis beaucoup aussi. Et puis, enfant, je rêvais d’être skipper !  Ça n’est pas arrivé, mais tous les ans je m’accorde un moment pour faire un stage de catamaran. Je crois que je me débrouille assez bien maintenant.

R.S : Merci beaucoup Amélie.

A.M : Merci Reynald.

Interview de novembre 2020
Top