RSDOUBLAGE
contactez-nous

Frédéric Kneip

• Genres:
Voix Adulte homme, Voix Senior homme
• Tonalité:
Medium, Grave

Doublage

animation
2017/....
série
2017/2020
série
2015/....
série
2011/2019
télévision, VOD & DVD
2018
The Domestics (Vieil homme)
télévision, VOD & DVD
2018
Atlas (Alfred Hoppe)
télévision, VOD & DVD
2018
The Domestics (Winston)
télévision, VOD & DVD
2019
Boi (Gordon)
télévision, VOD & DVD
2018
Curtiz (Fonctionnaire du gouvernement)

Formation

Doublage : Cie Vagabond, Le Magasin, Paris / L'école de la voix, Lyon
Clown-théâtre avec Eric Domange
Conservatoires d'art dramatique Rennes et Mérignac
Sophrologie à l'Institut de Sophrologie de Rennes avec Bernard Santerre

Cinéma, courts métrages et télévision

2020 "L'ami qui n'existe pas" réalisé par Nicolas Cuche (Le propriétaire)
2020 "Les héritiers" réalisé par Jean-Marc Brondolo (Père de Stan)
2020 "Goliath" réalisé par Frédéric Tellier (DG Phytosanis)
2020 "Voltaire, mixte" réalisé par Edouard Salier (Docteur de Givroy)
2020 "La promesse" (Ep. 1, 3, 4 et 5) réalisé par Laure de Butler (Commissaire Jansen)
2020 "Je te promets" réalisé par Renaud Bertrand (Georges)
2019 "Baron Noir" (Saison 3 - ép.3 à 8) réalisé par Antoine Chevrollier et Thomas Bourguignon (Jacques Lambray)
2019 "Dérapages" (Ep. 1 et 4) réalisé par Ziad Doueiri (Guillaume Joubert)
2019 "Sous les pavés" réalisé par Thibault Le Texier (Mr Loriot)
2019 "Meurtres en Corrèze" réalisé par Adeline Darraux (Gilles Carnot)
2018 "Alexandra Ehle" (Ep. 2) réalisé par François Basset (Docteur Frachon)
2018 "Mongeville : Le port de l'angoisse" réalisé par Bénédicte Delmas (Capitaine Plessis)
2017 "Baron Noir" (Saison 2 - ép. 3, 4, 6 et 8) réalisé par Ziad Doueiri et Antoine Chevrollier (Jacques Lambray)
2017 "Né sous silence" réalisé par Thierry Binisti (Vincent Bonnard)
2016 "Entre deux mères" réalisé par Renaud Bertrand (Président cour d'assises)
2015 "Les liens du coeur" réalisé par Régis Musset (Juge des tutelles)
2015 "Clitopraxis" réalisé par Emmanuel Laborie (Michel)
2015 "West Waste Land" réalisé par Frédéric Bourgade (Wagner)
2015 "Le sang de la vigne : Pour qui sonne l'angélus" réalisé par René Manzor (cadre EDV)
2015 "Pierre Brossolette" réalisé par Colline Serreau (Maurice Schumann)
2014 "Mongeville : Silence de mort" réalisé par Bruno Garcia (le prêtre)
2013 "Richelieu, La pourpre et le Sang" réalisé par Henri Helman (Théophraste Renaudot)
2013 "Belinda et moi" réalisé par Thierry Binisti (Huissier)
2012 "L'autre vie de Richard Kemp" réalisé par Germinal Alvarez (Légiste)
2011 "Aïcha, vacances infernales" réalisé par Yasmina Benguigui  (Le nudiste)
2011 "Thérèse Desqueyroux" réalisé par Claude Miller (Le juge)
2011 "Le sang de la vigne : Sous la robe de Margaux" réalisé par Marc Rivière (Barman)
2011 "Section de recherche : Mailles du filet" réalisé par Christian Guérinel (Jérôme Lecouedec)
2011 "Nos retrouvailles" réalisé par Josée Dayan (L'électricien)
2011 "Rani" réalisé par Arnaud Sélignac (Le juge)
2010 "Ici-bas" réalisé par Jean-Pierre Denis (Sous-lieutenant Allemand)
2010 "La maison des Rocheville" réalisé par Jacques Otmezguine (Homme extrême droite)
2009 "Section de recherche : Le substitut" réalisé par Christophe Barbier (Axel Lormand)
2009 "Marion Mazzano" réalisé par Marc Angelo (Bertrand Pujol)
2009 "Douce France" réalisé par Stéphane Giusti (Juge Perrot)
2008 "Désobéir : Aristides de Sousa Mendes" réalisé par Joël Santoni (Pesao)
2008 "Famille d'accueil : Fils de guerre" réalisé par Franck Buchter (Maître Caillasse, huissier)
2007 "Le silence de l'épervier" réalisé par Dominique Ladoge (Militant permanence)
2007 "Le lien" réalisé par Denis Malleval (Le milicien)
2007 "Section de recherches : Corps  à corps" réalisé par Jean-Luc Breitenstein (Le réceptionniste)
2006 "Coupable" réalisé par Philippe Monnier (le policier)
2006 "Ligne de feu : Femme pompier mode d'emploi" réalisé par Marc Angelo (Mari de Mathilde)
2006 "Le ciel sur la tête" réalisé par Régis Musset (Alain, le coiffeur)
2006 "Monsieur Léon" réalisé par Pierre Boutron (Le gestapiste)
2005 "Villa belle France" réalisé par Karim Soumaila (Le gendarme)
2005 "Notable donc coupable" réalisé par Francis Girod (Présentateur JT)
2003 "Famille d'accueil : Mauvaise graine" réalisé par Daniel Janneau (Le pompier)
2001 "A la folie, pas du tout" réalisé par Laetitia Colombani (L'avocat)

Mise en scène

"Alexandrin, le retour" de  B. Buijtenhuijs / Palabras de Tango, avec le Trio Milonga
"Stress !" écrit, mis en scène et joué avec Françoise Goubert. Co-production Onyx / OCET
"Les Caprices de Marianne - Est-ce un rêve ? Suis-je Cœlio ?" d'après Alfred de Musset avec la Cie de l'OCET

Théâtre

"Météo Défavorable" de Loïc Rojouan (Frédéric Bazières)
"Dans la peau de ma femme" de G.Connac,B. Labanierre et P. Du Tremblay (Christian)
"Le jeu de la vérité" de Philippe Lellouche - mise en scène de Xavier Viton (Pascal)
"C'est dans le désordre des choses" de Philippe Del Socorro
"Lacenaire, faire de sa vie une œuvre, Le Talent"  Girondin / Théâtre de la Huchette avec Franck Desmedt
"La sœur du Grec" (Thomas) d'Eric Delcourt - mise en scène de Stéphane Caudéran
"Adam Smith, le Grand Tour" Création Fringe 2013, Edimbourg, Cie Les Labyrinthes (Anglais/Français)
"Décroche" de et mis en scène par Jérôme Batteux, Cie Les Petites Secousses
"Mais n'te promène donc pas toute nue" (Ventroux) G. Feydeau - mise en scène de Viton & Delas

Cie Les labyrinthes - mise en scène Gérard David
"Les fourberies de Scapin" (Scapin) Molière
"Silence complice" (John) D. Keene
"L'impératif présent" (Claude) M. Tremblay
"Le dernier jour d'un condamné" V. Hugo
"Les Guerriers (Noël) P. Myniana
"L'avare" (Valère) Molière
"Le Misanthrope" (Alceste) Molière
"Tout un oiseau" (Zacharie) R. Morgiève
"L'échange" (Louis Laine) P. Claudel
"Les trois sœurs" (Andreï) A. Tchekov
"Ubu roi" (soldat, roi vencenlas, czar, ours) A. Jarry

Cie Le Talent Girondin avec Franck Desmedt
"Les classiques contre-attaquent"
"Onyx Théâtre  mise en scène de Guy Suire
"Cyrano de Bergerac" (Cyrano) E. Rostand
"Le roi de Patagonie"
"D'Artagnan, un gascon nommé désir"
"L'Ormée, mémoire d'une fronde"
"Les girondins, Henri IV, vert galant"

Cie  Teatr’opera - mise en scène Antoine Juliens
"La nuit dantesque ou La Divine Comédie" Dante, Poitiers

Cie de l'OCET
"Alexandrin, le retour" de B. Buijtenhuijs
"Lettres croisées JP. Alègre" mise en scène Christophe Brioul
"La cantatrice chauve" (Mr Smith) E. Ionesco - mise en scène de Guy Lenoir
"Moi, tu, eux" mise en scène de Françoise Goubert
"Larmes de peur, larmes de rire" mise en scène d'Antoine Juliens

Cie du  Théâtre du Pont Tournant - mise en scène  Stéphane Alvarez
"Le Jeu de l'amour et du hasard" (Dorante) Marivaux
"Le malade imaginaire" (Béralde) Molière
"Les précieuses ridicules" Molière
"Molinier : Le miroir en pire"
"14-18 mémoires de la grande guerre"
"En attendant Godot" (Pozzo) S. Beckett

Cie Fenêtre sur - mise en scène Eric Domange
"L'addiction s'il vous plaît !" (en milieu carcéral)
"Médée Euripide" (Médée) - Clown théâtre

Interview

R.S : Bonjour Frédéric.

F.K : Bonjour Reynald.

R.S : Vous vous êtes formé à la sophrologie, était-ce en parallèle avec votre carrière de comédien ?

F.K : Lorsque j’ai fait ma formation en sophrologie, j’avais 20 ans et je faisais du théâtre en amateur à ce moment-là. Sophrologue fût d’ailleurs un de mes métiers pendant quelques années. La sophrologie m’a toujours été d’une aide précieuse dans la gestion du stress, l’amélioration de la conscience du corps, la détente et la concentration.

R.S : Vous avez été élève aux conservatoires d'art dramatique de Rennes et de Mérignac. Comment un jeune comédien en devenir envisage-t-il la suite lorsqu'il commence en province ?

F.K : A l’époque, c’était surtout l’idée de continuer à me former, à apprendre, plus que réfléchir à une potentielle carrière de comédien professionnel. Ensuite, une fois le pas franchi, à l’âge de 30 ans, j’ai connu 17 ans de théâtre  très très remplis sur Bordeaux. Pendant cette période, j’étais quasiment sur scène toute l’année, ce qui n’était pas toujours le cas de mes contacts et amis  comédiens parisiens.

R.S : Comment s'est faite votre insertion professionnelle ?

F.K : Par le théâtre d’abord. A la suite du conservatoire de Mérignac, on m’a proposé d’intégrer une compagnie professionnelle. J’ai dit oui et je me suis lancé. Ensuite, au fil des rencontres, j’ai travaillé pour plusieurs compagnies en même temps. La voix et les tournages sont arrivés ensuite, un peu par hasard. J’adore la diversité et j’ai la chance de pouvoir exercer et explorer presque toutes les facettes du métier de comédien et de toujours y trouver du plaisir. Il y a trois ans environ, j’ai décidé de me mettre en pause de théâtre pour ne plus travailler qu’en voix et tournages.

R.S : Vous faites également de la mise en scène, comment cela a commencé ?

F.K : Ma première mise en scène, j’avais 20 ans je crois. En amateur, nous avions monté "Huit femmes" qui, avant d’être un film, est une pièce de théâtre. En professionnel, cela a été plutôt à dose homéopathique. Je trouve mon plaisir surtout en tant qu’interprète, que ce soit au micro, face caméra ou sur les planches.
Mais j’ai été particulièrement heureux, chanceux et fier d’avoir l’opportunité de mettre en scène "Les caprices de Marianne" d’Alfred de Musset, qui est un texte que j’affectionne tout particulièrement.

R.S : Comment êtes-vous arrivé au doublage ?

F.K : Lorsque j’ai décidé de mettre le théâtre entre parenthèses, je me suis dit qu’une des choses que je n’avais pas encore expérimentées, c’était le doublage.
J’ai donc commencé par faire un stage au Magasin.

R.S : Etait-ce une discipline à laquelle vous pensiez avant d'en faire ?

F.K : Pendant longtemps je me disais surtout que, lorsqu’il est bien fait, un doublage peut-être formidable et que cela ne devait pas être simple du tout. J’ai eu envie d’aller découvrir un peu de quoi il retournait et d’aller me confronter à l’exercice de cet art.

R.S : Quels bénéfices avez-vous tirés de votre stage au Magasin ?

F.K : D’abord de répondre aux questions de savoir si le doublage me plairait et si j’avais les capacités, les compétences nécessaires. Cela m’a plu énormément, j’ai découvert un nouveau plaisir et j’ai mesuré aussi la difficulté et le travail que cela implique. Ensuite et surtout, les retours qui m’ont été faits ont été plus qu’encourageants et cela a abouti assez rapidement à des propositions, et donc à mes premières expériences professionnelles. J’en profite, je l’ai bien sûr déjà fait de vive voix, pour remercier à nouveau toutes les personnes qui m’ont directement accordé leur confiance. J’aime à dire que je me considère comme un jeune apprenti dans l’art du doublage. Enfin, cerise sur le gâteau mais essentiel pour moi, ce stage fût aussi l’occasion de très belles rencontres humaines.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

F.K : Transition toute trouvée, puisque je parlais de rencontres humaines, pour moi, le gros de mes loisirs est consacré à l’amitié et à tout ce qu’avec mes quelques amis proches nous pouvons vivre et partager. Epicurisme, authenticité, simplicité et réciprocité de rigueur...

R.S : Merci beaucoup Frédéric.

Interview de janvier 2021
Top