RSDOUBLAGE
contactez-nous

Yannick Soulier

• Genres:
Voix Jeune adulte homme, Voix Adulte homme, Voix Senior homme
• Tonalité:
Medium
• Langues parlées:
Allemand, Anglais avec accent non déterminé

Doublage

série
2017/2021
Dear White People (Professeur Charles Lang - 1ère voix)
série
2016/2018
Luke Cage (Mortimer 'Mr. Fish' Norris)
série
2010/....
The Walking Dead (Kal - 2ème voix)
série
2014/2017
Black Sails (Lieutenant Utley)
série
2014/2017
Kingdom (US) (Russell)
série
2017/....
McMafia (Monk)
série
2017/....
McMafia (Marius Jensen)
série
2016/2017
Outcast (Peter)
série
2016/2019
Speechless (Darren)
série
2013/....
Les Enquêtes de Morse (Dr. Gerhardt Schneider)

Voix

Documentaire
Animal cops : Huston (Narrateur)
Documentaire
Chine Art (Narrateur)
Documentaire
Chine, un million d'artistes (Narrateur)
Documentaire
Drogues et création, les paradis artificiels (Narrateur)
Documentaire
Françoise Sagan, l’élégance de vivre (Narrateur - Arte)
Documentaire
Kessel, un lion (Narrateur - Arte)
Documentaire
Les chevaux du nouveau monde (Narrateur)
Documentaire
Objectif musclors ou Real life Hulk (Narrateur)
Documentaire
Still alive (Narrateur)

Autres

Permis : A, B et bateau

Cinéma

2018 "Moi et le Che" réalisé par Patrice Gautier
2012 "Paris-Manhattan" réalisé par Sophie Lellouche
2009 "Persécution" réalisé par Patrice Chéreau
2009 "Le Bal des actrices" réalisé par Maïwenn
2007 "Sans moi"
2007 "Le Traitre"
2006 "Pardonnez-moi" réalisé par Maïwenn
2005 "Le Courage d'aimer" réalisé par Claude Lelouch
2004 "Les Parisiens" réalisé par Claude Lelouch
2002 "Cryo"
1994 "Un dimanche à Paris"
1987 "Ennemis intimes" réalisé par Denis Amar

Courts métrages

"Scénarios sur la drogue / Journée ordinaire" de Françoise Huguier
"Sous l'eau" de M. Gautier
"Merci Marcus" de M. Viard
"Culture d'apparences" de M. Chetouane
"Nous n'irons pas mourir" de J. Berthier
"True love" de J. Cahill. Canal+
"L'échappée belle" de Fr. Tessier
"La consultation" dans la collection "Ecrire pour..." de F. Vin
"Le traitre" de A. Renand
"Une journée ordinaire" de F. Huguier
"La cantatrice castratrice" de M. Charbit
"Les Trois balcons pour Juliette" de F. Demon

Langues

Anglais courant
Allemand moyen

Musique

Chant, guitare classique

Sports

Aïkido professionnel, équitation, escrime, natation

Télévision

2017/2018 "Demain nous appartient" série créée par Frédéric Chansel, Laure de Colbert, Nicolas Durand-Zouky, Eline Le Fur, Fabienne Lesieur et Jean-Marc Taba : Joaquim Dulac (ép. 56 à 184)
2016 "Cherif : Chantages" réalisé par Julien Zidi : Alexandre Cazet
2016 "Section de recherches : Noces rouges" réalisé par Julien Zidi : Antoine Blessac
2016 "Le juge est une femme : Affaires de famille" réalisé par Julien Zidi : Franck Monnet
2015 "Meurtres au Mont Ventoux" de Thierry Peythieu : Sylvain Jaume
2014 "Les Yeux ouverts" de Lorraine Levy : Alex
2012 "True Love" de Joseph Cahill : Roger
2011 "Les Enquêtes de Murdoch : Bons baisers de Paris (Monsieur Murdoch)" réalisé par John L'Ecuyer : Inspecteur Marcel Guillaume
2011 "Week-end chez les toquées : Week-end en famille" réalisé par Laurence Katrian et Emmanuel Jeaugey : Stéphane Guilmart-Leroy
2009 "Le Chasseur" mini-série créée par Gérard Carré, Vassili Clert et Nicolas Cuche : Samuel Delaunay
2008 "Ecrire pour un chanteur : La Consultation" réalisé par Frédérick Vin
2007 "L'Hôpital" série : Franck Moreno
2006 "Les Mariées de l'isle Bourbon" d'Euzhan Palcy : Henry La Baume
2006 "Laura" mini-série réalisée par Jean-Teddy Filippe : Vincent Bellair
2005/2006 "SOS 18" série créée par Didier Cohen et Alain Krief, saison 1 à 3 : Olivier Morel
2005 "Une famille pas comme les autres" d'Edouard Molinaro : Boby
2005 "A la poursuite de l'amour" de Laurence Katrian de Vincent
2005 "Les Enquêtes d'Éloïse Rome : Coup de main" réalisé par Christophe Douchand : Stan Morot
2005 "Le Proc : Danger public" réalisé par Claudio Tonetti : Jean-Christophe Meunier
2004 "Mortelle conviction" de Jean-Teddy Filippe : Yves
2004 "Navarro : Fascinations" réalisé par Jean Sagols : Pasquier
2004 "Milady" de Josée Dayan : L'officier roux
2004 "Ariane Ferry : La Monitrice et Dernier Voyage" : Valentin
2003 "Drôle de genre" de Jean-Michel Carré : Maxime Chauffour
2002 "La Grande Brasserie" de Dominique Baron : Sammy
2001/2003 "Central Nuit" série créée par Mathieu Fabiani, Olivier Marchal, Bernard Marié et Marc-Antoine Laurent, saisons 1 et 2 : Lieutenant Julien Leuwen
2001 "Meurtres sous hypnose" de Gérard Cuq
2001 "Juliette : service(s) compris" de Jérôme Foulon : Guillaume
2001 "Vertiges : Meurtres sous hypnose" réalisé par Gérard Cuq : Jérôme
2001 "Joséphine, ange gardien : Romain et Jamila" réalisé par Jacob Berger : Romain
2000 "Diane, femme flic : Retour de guerre" réalisé par Nicolas Herdt : Capitaine Saulnier
2000 "Scénarios sur la drogue : Journée ordinaire" réalisé par Françoise Huguier
2000 "Natures mortes" de Patrick Malakian : Sammy
1999/2005 "Manatea, les perles du Pacifique" série : Thibault Signac
1999 "Les Marchands de gloire" de Georges Folgoas : Bachelet fils
1998 "La Traversée du phare" de Thierry Redler : le second
1998 "Navarro : La Colère de Navarro" réalisé par Nicolas Ribowski : Gomez
1997 "Un impossible amour" de Michaëla Watteaux : Hadrien
1996 "La Nouvelle Tribu" mini-série : Mathieu
1995 "Ne coupez pas mes arbres" de Michel Treguer : Simon
1994 "Dark Desires : Diana" de Cedric Sundstrom : Jimmy
1990 "Paparoff : José la baleine" réalisé par Denys de La Patellière : Jean-Claude Furet
1989 "La vie Nathalie" série : François
1989 "Un piano dans la tête" d'Emmanuel Fonlladosa
1985 "Julien Fontanes, magistrat : Rien que la vérité" réalisé par André Farwagi : Philippe Heninnel

Théâtre

2013 "Une nuit à la présidence" de et mise en scène par Jean-Louis Martinelli. Création au Napoli Teatro festival Italia, Théâtre Nanterre-Amandiers
2002 "La souricière" d'Agatha Christie - mise en scène de Gérard Moulevrier. Comédie des Champs Elysées
1997 "Andromaque" de Racine - mise en scène de Jean-Paul Lucet. Théâtre des Célestins Lyon
1997 "Les marchands de la gloire" de Marcel Pagnol - mise en scène de Michel Fagadau
1996 "Colombe" de Jean Anouilh - mise en scène de Michel Fagadau
1996 "Gertrud" de Soderberg - mise en scène de François Marthouret et Gérard Desarthe. Théâtre Hebertot
1992 "Ne coupez pas mes arbres" de William Douglas Home - mise en scène de Michel Roux
1991 "L'étourdi ou les Contretemps" de Molière - mise en scène Françoise Seigner. Théâtre Mouffetard, Théâtre des Célestins
1986 "Voisin, voisine" de Jérôme Chodorov - mise en scène de Pierre Mondy
"Ça me déplairait pas que tu m’embrasses" de Stéphanie Vasseur. Festival Mises en capsules
"Nos chers enfants" de Jade Lanza (lecture publique)
"Hyde" de S. Kadoch / I. Florel
"L'étoile de David" par la Cie de danse Troyes Gymnique - E. Coll / P. Chytelman
"Madame sans gêne" de Victorien Sardou - mise en scène de D. Long
"Le cantique des cantiques" de Jean GIraudoux - mise en scène de J. Duc
"Les fourberies de Scapin" de Molière - mise en scène de JL Bernard
"Curse of the starving class" de Sam Shepard - mise en scène de B. Carlucci
"La jeunesse du Cid" de Guilhem de Castro - mise en scène de MC. Valen

Interview

R.S : Bonjour Yannick.

Y.S : Bonjour Reynald.

R.S : Vous avez un parcours assez atypique, dirait-on. Vous avez en particulier tourné pendant deux ans pour la télévision allemande. Comment cela est-il arrivé ?

Y.S : De façon très simple : en fait il se trouve que j’ai étudié l’allemand en première langue, et à l’époque je commençais juste à faire de la pub, donc des petits castings. Un jour j’ai été contacté par une DA pour ce que je croyais n’être qu’une toute petite chose, alors qu’en fait, à l’issue de ce rendez vous, j’ai travaillé pour la Südwestfunk durant plusieurs années... c’était génial, je me baladais en 2CV rouge, je sillonnais la France pour présenter notre pays aux étudiants allemands, et eux de leur côté se servaient de ces modules pour apprendre le français à l’école, sur fond du déroulé de la vie de "Ma famille : Les Arnauds" Thierry Reidler avait aussi participé à ce programme d’ailleurs.
Mais le tout tout premier vrai choc c’était au Japon à Tokyo, durant un stage d’aïkido, mon autre passion ; j’avais passé quelques heures dans un studio de tournage où des Français faisaient de la figuration, j’étais fasciné.

R.S : Vous avez également passé un an à New-York au Herbert Berghof Studio. Pourquoi ce choix ?

Y.S : Un pur hasard : j’étais chez Anne-Marie Rassam, la femme de Claude Berry, la maman de Thomas et de Julien. Je venais de la rencontrer pour la première fois de ma vie grâce à un ami attaché de presse. On discutait donc, et là-dessus se pointe un grand bonhomme, avec un fort accent américain. Je me souviens,
Anne Marie "recevait" très souvent les gens dans son lit parce qu’elle y bossait en fait, elle avait toujours 40 projets dans la tête. C’était une femme absolument incroyable, et extrêmement attachante. Débarque donc ce grand type un peu hirsute. C’était Paul Morrissey, réalisateur mais aussi partenaire d’Andy Warhol, avec lequel il avait monté la Factory.
L’avantage quand on est inculte, je parle de moi, c’est qu’on ne risque pas de s’extasier comme des petits groupies un peu collants. Enfin bref, Anne-Marie m’engueule gentiment, me dit que c’est une honte de ne pas parler anglais, surtout dans ce métier. Du coup mon sang ne fait qu’un tour, et 2 ou 3 semaines plus tard je débarque chez Paul. Et effectivement je m’inscris au Herbert B. Studio, à New-York.
C’était un truc impensable, c’était toute la bande de Bruce Weber, Lisa Marie qui plus tard allait devenir la femme de Johnny Depp... mais j’m’en rendais pas compte.

R.S : Comment, par la suite, avez-vous commencé votre chemin en France ?

Y.S : Comme tout le monde : cours de théâtre à mon retour à Paris, avec d’ailleurs une autre femme exceptionnelle : Jacqueline Chabrier. Et puis très vite des séries, des unitaires, du cinéma, des pièces de théâtre, magnifiques, avec entre autres Danielle Darrieux, Victor Lanoux, Marie-José Nat, Jean-Paul Roussillon, Jacques Dufilho, Jean-Michel Roux, Ludmila Mikael, Gérard Desarthe, Jean-Marie Juan, Marie-Claire Valène, Cédric Sundstrom, et d’autres... Des personnes exceptionnelles, tout comme Michel Aumont, Line Renaud, Françoise Seigner, ou Claude Lelouch...
C’est étrange, c’est toujours plus tard qu’on se rend compte à quel point finalement on a eu de la chance de rencontrer des gens de cette qualité.

R.S : Que sont exactement ces ateliers de rencontre et réflexion destinés aux intermittents du spectacle ?

Y.S : Ah ! J’avais été invité à plusieurs reprises par le pôle emploi spectacle (plus précisément par Danièle Dingreville) pour animer avec Sophie de La Rochefoucauld un atelier de réflexion sur la pluridisciplinarité et l’évolution du métier d’acteur.
Sans doute les prémices de ce qu’initie aujourd’hui le Groupe Audiens au sein d’un programme très intéressant, qui est en train de se mettre en place. Mais je pense que d’autres que moi pourraient vous en parler beaucoup mieux et plus précisément, en particulier une jeune femme Nadia Ahehehinnou, qui fut à l’initiative avec d’autres de ce projet. Si ma participation à ce programme devait se confirmer, je dirais qu’il s’agit en fait d’accompagner au mieux les artistes dans, bien sûr, leurs projets de création, mais plus globalement dans leur capacité à se renouveler au fil de leur carrière, sans oublier la dimension humaine et bien sûr la spécificité de ces métiers d’intermittence. Je ne vous en dis pas plus car je n’ai eu connaissance de cet outil que très récemment, mais cela m’a semblé extrêmement pertinent et d’actualité.

R.S : Comment avez-vous débuté dans le doublage ?

Y.S : En commençant par me doubler moi même sur une série canadienne, Murdock Misteries, tournée aux côtés de Yann Bisson. Puis quelques rencontres à Paris, des portes que l’on m’a gentiment ouvertes, et qui m’ont permis de faire mes premiers pas en synchronisation. Plusieurs personnes ont énormément compté pour moi, du fait de leur écoute, leur simplicité, leur humour, mais aussi leur grande exigence, me permettant ainsi de creuser humblement un petit sillon dans cette profession.

R.S : Etait-ce une discipline à laquelle vous songiez depuis vos débuts ?

Y.S : Non pas du tout, car je ne connaissais pas, ou plutôt très mal, cet aspect de notre métier. Mais par contre la première personne que j’ai vue en action était Francis Lax, j’était tout jeune... et là je suis resté absolument KO, c’était un truc de fou ! Mais ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai osé essayer.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

Y.S : Le sport, le temps passé avec celle que j’aime, mon fils, mes proches, ma famille et quelques amis, très rares, mais doublement précieux, et dont certains font d’ailleurs partie de ce métier.

R.S : Merci beaucoup Yannick.

Y.S : Merci à vous Reynald.

Interview de février 2021
Top