RSDOUBLAGE
contactez-nous

Annaëlle Manquest

• Genres:
Voix Bambin garçon, Voix Bambin fille, Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Adolescent fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme
• Tonalité:
Aiguë, Medium
• Langues parlées:
Anglais avec accent non déterminé

Doublage

télévision, VOD & DVD
2018
télévision, VOD & DVD
2019
Sea Fever (Siobhan)
cinéma
2015
Much Loved (Hlima)
cinéma
2016
Good Kids (Tinsley)
série
2009/2010
Sortilège (Paula Samaniego Miranda)
cinéma
2017
cinéma
2018
Sibel (Fatma)
télévision, VOD & DVD
2016
cinéma
2019
So Long, My Son (Moli Shen)
Adila la canne
animation
2015
Aglaé "Création de voix"
animation
2020
Aglaé "Création de voix"
animation
2020
Aglaé "Création de voix"
animation
2018
Aglaé "Création de voix"
animation
2017
Coco
animation
2017
Ella Bella
animation
2020
Eve Palmer
animation
2018/....
Iris la souris
animation
2015
Lumière
animation
2013
May Da
animation
2018/....
Peppa Mint
animation
2019/....
Rainbow Kate
animation
2019/....
Tina Heart
animation
2018/....
Vere
animation
2013
Voix-off
animation
2017

Voix

Documentaire
Saving mes Aynak

Formation

2016 Formation Voix-off en studio professionnel. Les coachs associés. Asnières/Seine (92)
2014 Formation au doublage. Rhinocéros Formation/Agm. Rennes (35)
2008 Diplôme de fin d'études du Cycle d'Enseignement Professionnel Initial du Conservatoire d'Art dramatique de Rennes (3 ans d'études)
2007 Licence d’Arts du Spectacle, mention Théâtre

Chant

Formation au conservatoire de Saint-Malo. Pratique régulière. Voix Mezzo-Soprano

Courts métrages

2006 "Je t'embarrasse très fort" réalisé par Olivier Greusard

Danse

Claquettes américaines, niveau avancé ; Hip-Hop, Classique, Moderne-jazz

Mise en scène

2013/2014 "Le Repas des Fauves" de Vahé Katcha. Compagnie Mine de Rien

Musique

Piano et Formation musicale au conservatoire de Saint-Malo de 1993 à 2002
(Cursus scolaire aménagé musique de 1997 à 2001)

Opéras

2014 Comédienne dans "Rigoletto" de Verdi - mise en scène de J-L Grinda. Opéra de Rennes

Spectacles musicaux

"Le Grimm'oire", dans le rôle de rôle Gretel, comédienne et chanteuse. Cie Les diseurs moins 5

Théâtre

2021 "Phèdre" de Racine - mise en scène de Ludovic Plestan, dans le rôle d'Aricie. Cie Quai Ouest
2020 "Jacques a dit" de Marc Fayet - mise en scène Ludovic Plestan, dans le rôle Lili. Cie QO
2016/2021 "Le Médecin malgré lui" de Molière - mise en scène d'Annaëlle Manquest, dans les rôles de Martine et Lucinde. Compagnie Théâtre de Pan
2017/2021 "Les fourberies de Scapin" de Molière - mise en scène Geneviève Beurrier, dans le rôle d'Hyacinte. Cie Quai Ouest
2013/2021 "Antigone" de Jean Anouilh, dans le rôle d'Antigone. Cie Quai Ouest
2009/2019 "L'Ours et La Demande en Mariage" de Tchekhov compagnie. Théâtre de Pan
2012/2020 "L'île des esclaves" de Marivaux, dans le rôle de Cléanthis. Cie Quai Ouest
2018 " "Malédiction !" d'après l'oeuvre d'Irina Teodorescu - mise en scène de Thomas Collet. Lecture-spectacle
2015/2017 "Worq ! Coeur en fusion tête froide" conception et mise en scène de Laurent Voiturin. Cie du Bienheureux
2014/2017 "Tohu-Bohu" d'Annaëlle Manquest - mise en scène de l'auteure. Cie Théâtre de Pan
2014 "Les Promenades Littéraires" mise en scène de Vincent Spatari. Cie boule de rêves
2012 "Des Hommes et de l'acier" de Laurent Voiturin. Cie du Bienheureux
2011/2012 "Quand les cochons voleront..." écriture et mise en scène d'Emmanuel Colas. Compagnie Théâtre l'exilé

Interview

R.S : Bonjour Annaëlle.

A.M : Bonjour Reynald !

R.S : Pourquoi as-tu passé une licence d’arts du spectacle, mention théâtre, avant ta formation au conservatoire d’art dramatique de Rennes au lieu de plonger directement dans la comédie ?

A.M : Après mon bac, il était important pour moi de faire des études. Je ne savais pas si j'allais pouvoir me faire une place dans une carrière artistique et ça me rassurait d'être à la fac. Dès ma deuxième année j'ai pu rentrer au conservatoire. J'ai donc fait ma licence à distance, en « non assidue » comme on dit, puisque le conservatoire me prenait tout mon temps. C'était un peu sport, mais je n'ai pas regretté car c'était important pour moi d'avoir une bonne connaissance du milieu dans lequel je voulais évoluer... et des cours de cinéma !

R.S : Comment s'est faite ton insertion professionnelle, d'ailleurs ?

A.M : Après le conservatoire, on a monté une petite compagnie avec quelques copains de promo : Le théâtre de PAN. Aujourd'hui encore on y monte de chouettes projets. Ça m'a fait grandir professionnellement et ça m'a mis le pied à l'étrier pour pouvoir ensuite prendre confiance et rencontrer de nouvelles personnes dans différentes structures.

R.S : Tu as été, je cite ton CV, "Comédienne, auteur et metteur en scène dans Tohu-Bohu". Est-ce que ça n'est pas une gageure que de se mettre soi-même en scène ? N'a-t-on pas besoin d'un œil extérieur ?

A.M : Ha ha, si tout à fait ! C'était une petite forme qui me tenait à cœur de monter. Ça a été une expérience enrichissante, mais voilà tout. Effectivement, l’œil extérieur est fondamental pour moi. J'adore être dirigée, que ça soit au plateau ou en studio. Je trouve ça passionnant de se laisser porter par le regard de quelqu'un, de lui donner sa confiance et de voir où cela va nous mener.

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

A.M : Quelques jours après la fin de mon stage on m'a proposé un casting pour une série d'animation. Je ne me sentais pas encore très légitime pour un tel programme. Je crois que j'étais un peu maladroite. Ça ne s'était pas tellement bien passé. Dommage car le projet était super. C'est seulement en réécoutant mes essais dans le train que les réalisateurs ont décidé de me choisir... pour deux personnages ! Et par la suite, comme ça s'est bien passé, j'ai eu d'autres opportunités et c'était parti !

R.S : Quels bénéfices as-tu tirés de ton stage au Rhinocéros ?

A.M : C'est ce stage qui m'a ouvert les portes du studio dans lequel j'ai débuté, donc ça n'est pas rien. Ça m'a permis d'apprendre les premiers fondements du travail et aussi de comprendre quel était mon emploi. J'ai une voix très caractérisée, je ne peux pas tout doubler et ça m'a pris du temps de comprendre que ça n'était pas nécessairement un handicap. En tout cas, je suis sortie de ce stage en me disant qu'en persévérant je pourrais me faire une place, et ça c'est très précieux et positif.

R.S : Le doublage était une discipline à laquelle tu pensais lorsque tu as envisagé de devenir comédienne ?

A.M : Oui, ça m'a toujours fascinée. C'était un peu un rêve dans le rêve de devenir artiste. Petite, j'étais passionnée par ça vraiment.  A huit ans je proposais à mes copines de jouer à être l'équipe de la voix française du Roi Lion... En grandissant, j'ai pensé que j'avais peut-être trop d'ambitions et que je n'aurais peut-être jamais l'occasion de faire du doublage. Mais par bonheur, les opportunités se sont offertes à moi, cela me réjouit.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

A.M : Ah, difficile de répondre dans ce monde sans culture... J'adore chanter, j'ai fait beaucoup de chant depuis l'enfance. J'adore le spectacle de la nature, l'observer, la comprendre, tâcher d'en prendre soin. Mais je suis obligée de dire quand même que j'adore aller au théâtre et au cinéma, car ça, c'est vraiment... essentiel à la vie.

R.S : Merci beaucoup Annaëlle.

A.M : Merci à toi.

Interview d’avril 2021
Top