RSDOUBLAGE
contactez-nous

Angélique Rivoux

• Genres:
Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme, Voix Senior femme
• Tonalité:
Aiguë, Medium
• Langues parlées:
Anglais avec accent non déterminé

Doublage

série
2021/....
The Equalizer (Misa Shah)
télévision, VOD & DVD
2020
série
2018/2020
The Rain (Docteur)
série
2013/....
Brooklyn Nine-Nine (Anna Rubov)
cinéma
2018
Bad Samaritan (Helen Leyton)
série
2017/2020
Suburra : la série (Gynécologue)
série
2021/....
série
2021/....
Generation (Carol)
série
2013/....
Brooklyn Nine-Nine (Dame russe)
télévision, VOD & DVD
2019
série
2021/....
Kitz (Helma Gassner)
série
2019/....
série
2019/....
Euphoria (Laurie)
série
2019/....
série
2020/....
Blood & Water (Mère de Zama)
série
2021/....
série
2020/....
Blood & Water (Mrs. Thorne)

Formation

Comédie :
Médaillée - Diction, déclamation et art dramatique (Académie Grétry de Liège - Belgique)
1er Prix - Déclamation : interprétation de textes littéraires (Conservatoire Royal de Musique de Liège - Belgique)
Chant :
Art lyrique et chant (Académie Grétry de Liège)
Cours privés : Liège, BXL, Paris

Danse :
Médaillée - Cursus professionnel “Humanités chorégraphiques” (Académie Grétry de Liège - Belgique)

Voix :
Ateliers formation IMDA
doublage, voix off, voice over, audiodescription, livre audio
Coachings individuels doublage IMDA. E. Karsen, F. Creton, M. Latino, G. Malabat
Training Rhinocéros doublage. JM. Pannetier, J. Luccioni, M. Donnio, J. Elmaleh, F. Lelyon
Training Titra doublage V. Ledieu, B. Delsol
Training Titra voice over E. Clavel
Training Titra doublage chanté E. Costan

Théâtre & théâtre musical

"La cigale sans la fourmi" de S. Laporte G.Borg/J. Goetz - mise en scène de M. Pangos, rôle : Fourmi. Avignon 2018 et 2019, Espace Paris Plaine et en tournée
"Mozart, l'Opéra rock" mise en scène d'Olivier Dahan/François Chouquet, rôle : Anna-Maria Mozart. Tournée en Chine
"Jack, l'éventreur de Whitechapel" de G. Bouchède/J. Franco/M. Frantz/J. Mouchel - mise en scène de Samuel Sené, rôle : Catherine Eddowes. Théâtre du Trévise
"I love Perrault" d'après les contes de Perrault - mise en scène d'Agnès Boury, rôles : Mère Chaperon rouge/La Reine. Théâtre de la Michodière
"L'Opéra de Quat'sous" de Brecht/Weill - mise en scène de Laurent Pelly, rôle : une prostituée. Comédie française
"Panique à bord" de S. Laporte/P. Laviosa - mise en scène d'Agnès Boury, rôles : Madeleine/Jenny. Vingtième Théâtre, Théâtre Tristan Bernard, tournée
"Jusqu'aux dents" de E. Lenormand/A. Landry/T. Boulanger. mise en scène d'E. Lenormand, rôle : Angèle. Vingtième Théâtre
"L'ultime rendez-vous" de V. Vittoz/R. Bancou - mise en scène de V. Vittoz, rôle : Desdémone. Péniche Opéra, Théâtre de l'Epée de bois
"L'illusion comique" de Corneille - mise en scène de Marion Bierry, rôle : Isabelle. Théâtre de Poche-Montparnasse
"Titanic" de P. Stone/M. Yeston, adaptation française de S. Laporte - mise en scène de J-L. Grinda, rôles : Madeleine Astor/Alice Bean. Opéra Royal de Wallonie
"Chantons sous la pluie" de N.H. Brown/A. Freed - mise en scène de J-L. Grinda, rôles : Zelda / Lina Lamont. Molière 2001 "Meilleur Spectacle Musical". Théâtre Porte St Martin, Opéra de Montpelliers, Opéra de Massy, Opéra Royal de Wallonie
"Simenon et Joséphine" de S. Laporte/P. Laviosa - mise en scène de J-L. Grinda, rôle : Tigy Simenon. Théâtre Le Forum de Liège
"Les Précieuses Ridicules" de Molière - mise en scène de V. Regattieri, rôle : Cathos. Théâtre du Petit Louvre Avignon
En Belgique ou en tournée en France : "My Fair Lady", "Hello Dolly", "La vie parisienne", "Huis-Clos", "Le malade
imaginaire", "Une aspirine pour deux", "Double mixte"

Interview

R.S : Bonjour Angélique.

A.R : Bonjour Reynald.

R.S : Tu as fait ta formation en Belgique (et j'en déduis que tu es belge) ; comment as-tu commencé à travailler en France ?

A.R : Je suis en effet d’origine belge et toute ma formation de danseuse classique, comédienne et chanteuse s’est faite en Belgique, dès mon plus jeune âge. Venir
travailler en France s’est fait dans un premier temps parce que les spectacles dans lesquels je jouais étaient en co-production avec des théâtres français. Ensuite, les différents directeurs de ces théâtres ont fait appel à moi pour d’autres projets et de fil en aiguille, les occasions de travailler en France se sont multipliées. Je me suis installée à Paris lorsqu’un contrat de plusieurs mois s’est offert à moi et je n’en suis plus partie. Cela fait maintenant 21 ans. Oups coup de vieux! haha !

R.S : As-tu le sentiment que les approches professionnelles sinon les mentalités sont différentes entre la France et la Belgique ?

A.R : C’est difficile de répondre à cette question étant donné que cela fait longtemps que je ne travaille plus en Belgique. Ce que je peux dire, c’est que les artistes belges et les productions belges que je connais sont des personnes passionnées, humbles, qui ont une approche très humaine et authentique dans leurs relations professionnelles. Je retrouve cela en France aussi. En tout cas, c’est ce que j’essaie de fédérer autour de moi pour me sentir heureuse dans mon travail.

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

A.R : Je suis arrivée dans le monde du doublage quelques mois avant le début de cette fameuse pandémie. J’ai été présentée à certains directeurs de plateau, j’en ai rencontré d’autres lors de trainings de formation, puis d’une expérience par ci à une autre par là, les contacts se sont multipliés petit à petit.

R.S : Etait-ce une discipline que tu envisageais lorsque tu as débuté ton parcours ?

A.R : Pas vraiment. Je n’y pensais pas à vrai dire. J’aime profondément la scène et je n’ai jamais fait que ça mais je travaillais parfois en studio pour y enregistrer les chansons des spectacles dans lesquels je jouais et ce travail au micro m’a toujours beaucoup plu. C’est subtil, précis, tout s’entend. C’est un travail d’orfèvre qui demande beaucoup de concentration et en même temps de l’abandon. J’adore ça. Alors lorsque l’envie m’est venue de m’essayer au doublage, ça a été instantanément un plaisir fou parce que ce qui en sort surprend. On se surprend. C’est un tel terrain de jeu pour un comédien.

R.S : Lorsque tu pratiques le doublage penses-tu apprendre quelque chose en tant que comédienne ?

A.R : Absolument. Se fondre dans le corps d’une autre, dans son énergie, dans son émotion, dans ses yeux, dans sa respiration, dans ses silences, c’est vraiment intéressant. On met notre voix et tout ce que cela comporte au service d’un personnage à l’écran. Il y a énormément de paramètres à prendre en compte dans ce qui est vu et ressenti à l’écran. Le doublage est une facette de notre métier de comédien qui nous demande d’être à l'affût de tout, d’être rapide, juste et efficace. C’est très organique aussi selon moi et je trouve ça passionnant.

R.S : Tu as fait une tournée en Chine. Quels souvenirs en gardes-tu ? Comment sont les réactions du public là-bas et son accueil ?

A.R : En effet, 3 mois de tournée dans 9 villes chinoises différentes ! J’ai toujours adoré partir en tournée mais là, c’est vrai que ça faisait beaucoup et c’est une aventure professionnelle que l’on se permet de faire lorsque d’autres projets ne vous retiennent pas “au pays”! Je pouvais me le permettre à cette époque. Je suis donc partie. J’ai découvert une culture bien différente de la nôtre avec pas mal de démesure qui peut nous faire perdre nos repères. Les salles de spectacle sont immenses et le public aime exprimer son côté fanatique, qu’il prolonge d’ailleurs jusqu’à la sortie des artistes. Il faut réussir à être à l’aise avec ça. J’avoue que c’était pas trop mon truc, même si je les remercie d’être si généreux et démonstratifs ;-) .

R.S : Quels sont tes loisirs ?

A.R : J’aime la lecture, l’écriture de notes personnelles, aller au théâtre et au cinéma, faire de longues visites dans les musées accompagnée de ma fille, partager un bon repas entre amis, faire du sport (et cela s’impose vu ma gourmandise !)

R.S : Merci beaucoup Angélique.

A.R : Merci à toi pour ton accueil, Reynald.

Interview de décembre 2021
Top