RSDOUBLAGE
contactez-nous

Yaëlle Labartino

• Genres :
Voix Bambin garçon, Voix Bambin fille, Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Adolescent garçon, Voix Adolescent fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme
• Tonalité :
Aiguë, Medium
• Langues parlées :
Anglais avec accent américain
• Accents :
Anglais

Doublage

série
2021/....
Aftertaste (Nayani)
série
2021/....
série
2021/....
série
2021/2022
animation
2018
Goblin Slayer (Vachère)
série
2020
Deputy (Maggie Hollister)
animation
2017/....
Gambling School (Runa Yomozuki)
série
2017/2021
Atypical (Amber)
Jenny Mermelstein
animation
2020/....
Keylor Leigh
animation
2020/....
Paula Rhodes
animation
2020/....
Shelby Young
animation
2020/....

Voix

Voix-off
Alstom
Voix-off
Clarins
Voix-off
Compozan
Voix-off
France Télévision
Voix-off
Google
Voix-off
KD Group
Voix-off
Learnybox
Voix-off
Materne
Voix-off
Mondial Tissus
Voix-off
MTV
Voix-off
Netflix
Voix-off
Office Tourisme Japon
Voix-off
Partouche
Voix-off
Peugeot
Voix-off
Pocket Jeunesse
Voix-off
Warner France

Formation

Voix-off et doublage 2014 - Présent
Paris - Studio Capitale Enseignement et Rhinocéros Formation avec José Luccioni, Virginie Ledieu, Charlyne Pestel, Gerard Dessalles, Emmanuel Karsen, JM Pannetier, Sara Chambin, Enzo Ratsito, Julie Elmaleh
Lyon - Stage Doublage - Ecole De La Voix avec Nathalie Homs et Karl - Line Heller
Stage Perfectionnement Doublage – Les Escales Buissonnières avec Véronique Picciotto et Brigitte Guedj

Acting
Formation "Jouer pour la caméra" - Les Escales Buissonnières avec Loïc Varraut et David Ferrier
Multiples expériences figuration et théâtre

Chant

Chanteuse (timbre Soprano)
Sais rapper et chanter en Anglais

Langues

Anglais courant

Interview

R.S : Bonjour Yaëlle.

Y.L : Salut Reynald.

R.S : D'où vient que tu parles Anglais couramment ?

Y.L : Je n'étais pas particulièrement douée au collège/lycée alors que la matière me plaisait beaucoup, et quand j'ai vu mes notes dégringoler, surtout à l'oral, j'ai décidé de participer plus en classe, de prendre un cours renforcé et de consommer le plus de produits en VO possible. Après j'ai eu la chance de pouvoir pratiquer car ma meilleure amie est franco-canadienne et ma cousine est mariée à un Américain. C'est important de pouvoir sauter le pas pour le parler ; souvent les gens n'osent pas alors qu'ils maîtrisent la langue. Et c'est un vrai plus pour le métier, où l'on travaille à partir de la VO, très souvent anglophone.

R.S : Tu sais rapper et chanter en anglais. Tu préfères le faire dans cette langue plutôt qu'en français ?

Y.L : Oui (rires), je chante en timbre soprano dans ces 2 langues. J'aurais une préférence pour l'anglais mais mon coach vocal m'a toujours dit de pratiquer aussi en français pour le placement de la langue et la respiration. Le rap me vient grâce à Lin Manuel Miranda (Hamilton) à qui je voue un culte...

R.S : Tu n'as apparement pas suivi de cours d'art dramatique théâtral mais tu as fait une formation "Jouer pour la caméra" ? Pourquoi ce choix particulier et qu'y as-tu appris ?

Y.L : J'ai pourtant fait énormement de théâtre plus jeune mais sans suivre une voie classique, c'est vrai. Récemment, alors que j'ai déjà plus de 8 ans d'expérience en tant que comédienne voix, j'ai voulu essayer de jouer à nouveau avec tout mon être et j'ai adoré. C'est bien sûr complétement différent au niveau du jeu, mais là aussi tout part de soi pour aller vers une situation donnée. Le plus drôle c'est que quand je joue avec mon image je préfère faire passer les émotions sans parler, et donc sans ma voix (rires). C'est toujours plus fort avec le non-verbal à l'image, je trouve.

R.S : Tu te dis spécialisée en voix off et doublage. C'est un choix délibéré de ta part voulu dès que tu as décidé de devenir comédienne ?

Y.L : Oui. Après mon expérience en théâtre plus jeune, je suis entrée dans la vie active et suis devenue animatrice radio où j'ai découvert le métier de comédienne voix off dans les coulisse grâce à l'enregistrement d'une pub. Je me suis formée et suis tombée amoureuse du métier... de la façon d'interpréter un personnage, de sublimer les mots, d'être convaincante, de donner toujours beaucoup en intentions, et en sourire. C'était... évident !

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

Y.L : J'ai été formée. J'avais de bonnes bases de comédie alors j'ai choisi une formation qui apprennait les fondamentaux du doublage : décrypter la bande rythmo et interpréter différents personnages, que ce soit en animé, animation ou live. Ensuite c'est la même marche à suivre : on assiste en studio jusqu'à ce qu'on nous propose un essai, pour être convoquée ensuite pour faire des ambiances et petits rôles, etc. J'ai aussi beaucoup pris de coachings (en groupe ou particulier) pour ne pas perdre la main. C'est important de "bouffer" de la rythmo pour être toujours prêt en cas d'essai avec un DA.

R.S : C'est une discipline à laquelle tu pensais dès le départ de ton parcours ?

Y.L : Après avoir commencé à travailler en tant que voix off, j'ai très vite décidé d'ajouter le doublage à mes capacités de jeu, car ça m'apparaissait très amusant : l'intention "jouer" comme dans les comédies radio était ce que je préférais. Et c'est une technique complètement différente. Comme la voix off diffère du voice-over, qui diffère du doublage, qui différe encore de la BD audio par exemple. C'est si fun de changer de registre comme ça !

R.S : Quels sont tes loisirs ?

Y.L : J'aime lire, chanter, danser ; j'achète la piste avec mon entrée en boîte (rires), je suis une grande cinéphile et j'adore jouer aux jeux vidéos (je faisais même des lives Twitch), je suis très sportive également : je pratique la pole dance, la boxe, le hiit, et surtout LE sport que vous allez adorer découvrir sur Internet : le jugger ! Nous sommes la seule équipe de France et en défendons les couleurs à l'étranger lors de tournois. L'association sportive s'appelle : "Jugger Paris".

R.S : Merci beaucoup Yaëlle.

Y.L : Merci à toi Reynald, pour ce moment et pour ton super travail.

Interview d'octobre 2022
Top