RSDOUBLAGE
contactez-nous

Isabelle Rougerie

Doublage

série
2011/2016
Person of Interest (Infirmière)
série
2014/2019
Silicon Valley (Responsable Marketing)
série
2015/...
Modus (Annie Russell)
série
2017/2021
Atypical (Shelby Pines)
série
2013/2020
Ray Donovan (Pamela Jones)
série
2010/....
Super Hero Family (Mrs. Sanderson)
série
2017/2021
Atypical (Officier de Police)
série
2017/2021
Atypical (Donna)
série
1987/....
Amour, gloire et beauté (Hillary - 2ème voix)
cinéma
2010
Kick-Ass (Mrs. Zane)
Nova Storm
animation
2022/....

Voix

Jeu télé
Opening Act (Antonina Armato)

Formation

Cours Florent
Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris

Auteur

"2 ans et 3 jours" Avignon 2015, 2016, 2017, Théâtre des Feux de la rampe
"Steven et Joy" En préparation
"Betty's family" Théâtre La Bruyère. Mise en scène de Stéphane Bierry
"La nuit je mens..."
"L'agence" En préparation
"Les résidents" Fiction en préparation

Cinéma

"Je suis venu vous dire..." réalisé par Pierre-Henry Salfati
"Enfin veuve" réalisé par Isabelle Mergault
"T'aime" réalisé par Patrick Sébastien
"La Cible" réalisé par Pierre Courrège
"Corps z'a corps" réalisé par André Halimi
"On a volé Charlie Spencer !" réalisé par Francis Huster
"Tête à claques" réalisé par Francis Perrin

Mise en scène

"J'habite encore chez ma femme". Théâtre de la contrescarpe et tournée
"La loge de Lucienne". Théâtre du Gymnase

Télévision

"En immersion" réalisé par Philippe Haïm
"Platane" réalisé par Denis Imbert & Eric Judor
"Albert Camus" réalisé par Laurent Jaoui
"Joséphine, ange gardien" réalisé par Jean-Marc Seban
"Julie Lescaut : La tentation de Julie réalisé par Klaus Biederman
"Sauveur Giordano" réalisé par Pierre Joassin
"Un Amour de cousine" réalisé par Pierre Joassin
"Navarro" réalisé par Patrick Joassin
"Les nuits révolutionnaires" réalisé par Charles Brabant
"M'as-tu vu" réalisé par Jean-Michel Ribes
"Les idées fausses" réalisé par Eric le Hung
"Joëlle Mazart" réalisé par Jean-Claude Charnay
"Messieurs les jurés" réalisé par André Michel

Théâtre

"Betty's family" Stéphane Bierry. Théâtre La Bruyère (Isabelle Rougerie, Fabrice Blind)
"Deux ans et trois jours..." Stéphane Bierry. Théâtre des Corps Saints (Fabrice Blind, Arnaud Romain, Isabelle Rougerie) Avignon (2015, 2016). Théâtre des feux de la rampe
"Chambre 108" Bruno Bernardin. Théâtre T2R Charenton (Gérald Aubert)
"Dix petits nègres" (Agatha Christie) Ivanna Coppola. Carré Bellefeuille Boulogne
"Les riches reprennent confiance" (Louis-Charles Sirjacq). Deux nominations aux Molière. Etienne Bierry. Théâtre de Poche & tournée
"Œdipe 2007" Roger Planchon. Festivals de Parme & Turin (Roger Planchon) Studio 24 Villeurbannes
"Turcaret" Jean Galabru. Festivals d'été (Lesage)
"Monsieur Amédée" Alain Reynaud-Fourton. Tournée
"Les rustres" Françis Joffo. Tournée (Goldoni)
"Les directeurs" Etienne Bierry. Théâtre de Poche (Daniel Besse) Molière 2001 Meilleur auteur, Molière 2001 Meilleur spectacle de création
"Dentiste pour dames" Gérald Papazian. Théâtre Firmin Gémier & Théâtre Déjazet
"Hortense a dit j'm'en fous" Michel Galabru. Tournée (Georges Feydeaux)
"Les petites femmes de Maupassant" Michel Fagadau. Studio des Champs Elysées (Roger Defossez)
"Scènes de coeur" (Montage sur Sacha Guitry) Jean Galabru. Montmartre Galabru
"Les marcahnds de gloire" Michel Fagadau. Comédie Champs Elysées (Marcel Pagnol) & Tournée
"L'ours" Antoine Seguin. Tournée (Tchekov)
"Flouze" Jean-Daniel Laval. Théâtre Essaïon (Yvon Amard)
"Spectacle de fin d'année" Les.C.Vetrt. Théâtre Dejazet
"Fais une pause on est dimanche" Elianne Galet. Centre Beaumarchais (E.Galet)
"Les rencontres de Palais Royal" (Les précieuses ridicules. Molière) J.Luc Moreau. Théâtre du Palais Royal
"Les jeux de la nuit" Diane. Niederman. Bec Fin
"Moi" Jean Rougerie. Comédie de Paris (Eugène Labiche) & Théâtre hébertot
"Madame de Sade" Claude Alexis. Centre Culturel de Créteil (Mishima)
"Pierrot ou les secrets de la nuit" James Sparrow. Tournée Antille (M.Tournier)
"Delphine et marinette" Roger Desmare. Tournée Antilles (M.Aymée)
"Lagioconda" Jean Rougerie. Théâtre du Lucernaire (G. D'Annuzio))
"Les Nibelungs" Jean Rougerie. Théâtre Firmin Gémier

Interview

R.S : Bonjour Isabelle.

I.R : Bonjour Reynald.

R.S : Que retenez-vous de votre passage au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris ?

I.R : Une institution, un théâtre de rêve, un lieu magique, une formation complète et surtout la rencontre avec Michel Bouquet qui est devenu mon "maître". D’autres rencontres bien sûr, une école sert aussi à se créer un réseau, ces amitiés durent encore.

R.S : Comment avez-vous entamé votre parcours professionnel de comédienne (avant, ensuite, pendant...) ?

I.R : Je suis née dans la marmite. Mon père, comédien et metteur en scène, ma mère comédienne. Ils ont créé l’Organisation Théâtrale Française. Ils ont connu des moments forcément difficiles mais d’autres magnifiques. J’ai assisté depuis mon plus jeune âge aux répétitions, aux premières, aux angoisses des critiques et des salles vides ou pleines. Quand j’ai émis le souhait de devenir comédienne, mon père m’a expliqué qu’il fallait que je m’initie à tous les métiers du théâtre. Je suis devenue donc... accessoiriste, régisseuse, répétitrice, etc. Vers 8 ans, je suis montée sur scène dans Les Nibelungs. Quelques années plus tard, ayant acquis sa confiance, sachant me servir d’un Révox et après moultes auditions, j’ai eu le bonheur de jouer avec lui au moment même où je suis rentrée au Conservatoire, ce qui n’était pas très compatible avec mon emploi du temps et ce qui m’a valu quelques problèmes. Mais j’étais tous les soirs en scène et c’est là que j’ai appris réellement mon métier. Ensuite, j’ai tourné de nombreux téléfilms, écrit et joué des sketchs pour la télévision puis je suis retournée sur scène dans de nombreuses pièces qui m’ont emmenée dans de nombreux théâtres et sur les routes de long mois.

R.S : Comment êtes-vous arrivée à la mise en scène ?

I.R : Je ne me sentais pas légitime ayant eu un exemple paternel brillant. Et puis on me l’a proposé et force est de constater que j’adore diriger un acteur, décoincer des situations, être au plus proche du texte et de sa musique.

R.S : Lorsque vous écrivez, comme vous le faites également, comment un thème s'impose-t-il à vous ?

I.R : Difficile à dire. Un thème s’impose sûrement par une problématique que l’on traverse, par une histoire de vie que j’observe et qui m’inspire une situation ou un moment qui me semble important de développer. Alors j’imagine un enjeu, des personnages, que je m’efforce à bien connaître (leur passé et leur parcours est primordial). D’ailleurs, ils me surprennent souvent.

R.S : N'est-ce pas un peu le parcours du combattant pour arriver à se faire jouer quand on écrit ?

I.R : C’est LE parcours du combattant ! Être lu est plus que compliqué. Ensuite, il faut trouver une production, un théâtre, des comédiens "bankébeul". Le poisson se mord souvent la queue. Il faut bien sûr, comme toujours, être là au bon moment, au bon endroit, avec les bonnes personnes. Sans oublier qu’une comédienne qui écrit n’est pas souvent prise au sérieux.

R.S : Comment avez-vous pris le chemin du doublage ?

I.R : Toujours très jeune, j’ai été présentée à Richard Heinz qui m’a fait faire mes premiers pas. De fil en aiguille j’ai rencontré d’autres directeurs artistiques qui m’ont fait confiance. Mais il est vrai que mes absences dues à mes tournées n’ont pas facilité la continuité. Alors il faut tout reprendre depuis le début. Mais c'est le jeu.

R.S : Etait-ce une discipline que vous envisagiez déjà lorsque vous avez débuté ?

I.R : Oui, par la force des choses. J’accompagnais ma mère à la Maison de la Radio où elle officiait aussi en tant que "meneuse de jeu". Pour moi, les métiers de la voix font intégralement partie de ce métier même si la technique est différente.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

I.R : La musique, mon piano, le chant... Mes amis et mes amours autour d’une table et d’une bonne bouteille sur un fond de jazz !

R.S : Merci beaucoup Isabelle.

I.R : Merci à toi Reynald.

Interview de novembre 2022
Top