RSDOUBLAGE
contactez-nous

Ségolène Alunni

Doublage

série
2019/....
Suits : Jessica Pearson (Yoli Castillo)
série
2016/....
Easy (Professeur de musique)
série
2014/....
Chicago Police Department (Roxanne Cabrera)
série
2012/....
Arrow (Linda Park)
série
2013/....
Ray Donovan (London)
série
2014/2018
Scorpion (Dorie)
série
1999/....
série
2017/....
The Sinner (Amber)
série
2014/....
série
2016/....
Paranoid (Mindy)
cinéma
2017
Le Roi de la Polka (Connie Klopski)
série
2018/....
Escape at Dannemora (Conductrice adolescente)

Voix

Documentaire
Germany Wild Amazon (France 5)
Documentaire
Les vacances de l’enfer (6ter)
Publicité
APF France Handicap (Voix sponsor)
Publicité
Arcabox (Logiciel de stockage - spot publicitaire pour entreprise)
Publicité
Griesser (Société de stores - 5 spots publicitaire pour l'entreprise)
Publicité
La médicale (Mutuelle - spot publicitaire pour entreprise)
Voice-over
Criminal Confessions (Rôles multiples)
Voice-over
Model Squad (Ping Hue)
Voice-over
Murder Box (Rôles multiples )

Formation

2011 Diplôme d'Etudes Théâtrales du Conservatoire de Nice
2018 Stage doublage au Magasin (Cie Les Vagabonds) à Paris

Cinéma

2015 "Arrêtez-moi là" réalisé par G. Bannier, dans le rôle de la journaliste
2012 "A toi qui va naitre" réalisé par X. Ladjointe, dans le rôle de Marylin
2011 "Pauline Détective" réalisé par M. Fitoussi, dans le rôle de la serveuse

Courts métrages

2008 "L'âme Damnée" réalisé par R. Zamochnikoff, dans le rôle d'Audrey

Publicités

2018 "Vaincre Alzheimer" spot pour campagne interne
2018 "APF France Handicap" spot pour campagne de sensibilisation

Radio

Animatrice sur France Bleu Paris et France Bleu réseau (Radio France)

Télévision

2016 "Scènes de ménage" M6

Théâtre

2014 "Waiting Period" de R. Pignon
2012 "Désolé pour la moquette" de B. Blier
2011 "Trottoir Nocturne" de R. Pignon
2011 "Cinq filles couleur pêche" d'A. Ball
2010 "Médée" au théâtre National de Nice

Web-séries

2010 "Affaires de famille"
2010 "Phase terminale"

Interview

R.S : Bonjour Ségolène.

S.A : Bonjour Reynald.

R.S : Tu as obtenu un diplôme d’Etudes Théâtrales. As-tu par ailleurs suivi des cours d’Art Dramatique ?

S.A : Oui bien sûr ! J’ai pris des cours de théâtre dès que j’ai appris à lire, donc à 6 ans. Mes parents voulaient absolument m’inscrire dans des cours extra-scolaires sportifs, mais j’ai toujours milité pour dire que le seul sport que je souhaitais pratiquer, c’était le théâtre ! Je n’ai ensuite jamais arrêté les cours privés jusqu’à ma formation au Conservatoire Régional de Nice sur 4 ans, en parallèle de mes études à la fac.

R.S : Quel a été ton parcours de comédienne ?

S.A : J’ai commencé à jouer en professionnel sur les planches à 18 ans, dans diverses pièces et je me suis tournée aussi un moment vers la mise en scène. J’ai monté beaucoup de projets théâtraux et en parallèle joué dans des petits rôles pour le cinéma, des courts métrages. Depuis que je suis arrivée sur Paris (2016), je continue de passer des castings, et c’est vraiment là que j’ai commencé à travailler dans le doublage.

R.S : Tu es animatrice sur France Bleu Paris et France Bleu réseau. Comment en es-tu arrivée là ?

S.A : Aujourd’hui c’est mon activité principale. Je suis rentrée à la radio un peu par hasard, au moment où je suivais mon double cursus, à la fac et au conservatoire. J’ai commencé par faire du standard, quelques micro-trottoir, des chroniques par ci par là... j’ai vraiment tout appris sur le tas et n’ai jamais eu de formation radio. Je dis toujours que le théâtre m’a énormément aidé pour la radio ! Je vois beaucoup de similitudes entre ces deux univers. A la radio, même si ce sont nos mots, on est au service d’une ligne éditoriale et d’un certain ton qu’il faut incarner avec sincérité, comme pour un texte de théâtre. J’ai donc débuté avec des contrats de remplacements dans les locales régionales du réseau France Bleu (d’abord à Nice, puis ensuite dans d’autres villes comme La Rochelle, Aix, Montpellier, Mont de Marsan, Saint Etienne...). Paris m’avait toujours attiré. J’ai envoyé ma candidature. 1 an plus tard, on m’a fait une proposition de contrat de grille. Je suis arrivée l’été 2016 et depuis je suis renouvelée chaque année. La radio est une expérience humaine et professionnelle très riche qui m’a d’ailleurs beaucoup aidé pour exercer le doublage, sur le plan technique (pour poser sa voix, notions de synchronicité...).

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

S.A : En arrivant sur Paris j’ai très vite assisté sur des plateaux et j’ai également eu la chance d’obtenir rapidement de premiers contrats sur des petits rôles. Je me suis tout de suite sentie à l’aise dans les studios. Je trouve globalement que ce milieu est bienveillant même s’il reste compliqué d’accès et que même lorsqu’on a déjà travaillé, il faut continuer de démarcher, de montrer qu’on existe. Mais c’est un tel plaisir lorsqu’on se retrouve derrière la barre ! C’est un honneur et à la fois une jubilation de prêter sa voix à un comédien, il faut tenter de retransmettre ce qu’il joue tout en lui apportant quelque chose de soi.

R.S : Est-ce une discipline à laquelle tu pensais lorsque tu as décidé de devenir comédienne ?

S.A : Pas du tout, parce que lorsque je me suis dit que je deviendrai comédienne, j’avais 6 ans et donc pas du tout connaissance des VO, VF... pour moi dans les films américains ils parlaient français !!! Ahah. Plus sérieusement, j’y pensais déjà lorsque j’habitais Nice mais il n’y aucun moyen de faire du doublage ailleurs qu’à Paris. Tout ou presque est centralisé ici. Alors dès que j’ai su comment cela fonctionnait, j’ai foncé pour voir comment ça marchait. C’est un milieu passionnant qui combine quelque part mes deux passions : le jeu et la voix. Le théâtre et la radio, d’une certaine façon...

R.S : Quels bénéfices as-tu tirés de ton stage de doublage au Magasin ?

S.A : La rencontre de gens du métier et la possibilité de s’exercer sur des rôles très variés.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

S.A : Je suis amoureuse de Paris ! Alors je passe mon temps à découvrir des quartiers et des lieux culturels. La vie culturelle est tellement dense ici ! Cinémas de quartiers, théâtres, musées, salles de concert... il y a toujours quelque chose à faire. Alors hors des studios radios et des plateaux de doublage, je suis dehors !

R.S : Merci beaucoup Ségolène.

S.A : Merci Reynald... !

Interview de mai 2019
Top