RSDOUBLAGE
contactez-nous

Soleïma Arabi

Doublage

série
2016/....
Star (Nina)
télévision, VOD & DVD
2017
55 Steps (Karen Winkle)
série
2019/....
Trois Noëls (Maria jeune adulte)
série
2017/2019
Legion (Dr. Orwell)
série
2015/...
série
2017/....
série
2018/....
Dogs of Berlin (Hanna Kislowsky)
série
2018/....
O Mecanismo (Liana Nero)
série
2019/....
Good Omens (Uriel)
série
2017/....
série
2018/....
O Mecanismo (Alice)
série
2018/....
Pose (Candy)
série
2015/...
Younger (Alice)

Voix

Publicité
Andora (Diopside Production)
Publicité
Festival du Livre Jeunesse Occitanie
Publicité
Salon Marjolaine (Diopside Production)
Voice-over
Rhythm + Flow (Savannah Hannah - Netflix)
Voice-over
Syrie : la prison des jihadistes (Arte)
Voix
Installation sonore Full Moon Laters (de Emkal Eyongakpa à FGO Barbara et la Kadist Art Foundation)

Formation

Bac + 4 : DEUG de Philosophie et Arts du Spectacle en 2008
EnsAD - Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Montpellier de 2004 à 2006
Stage de doublage avec les Vagabonds en janvier 2018 avec Régis Reuilhac, Jean Barney et Barbara del Sol
Divers stages en théâtre notamment avec Dieudonné Niangouna à la Cartoucherie, Gérard Watkins au Théâtre Garonne et Laurent Bazin au Théâtre de La Loge, le Blitz Theatr d’Athènes à la Comédie de Reims
Ecriture : résidences à la Factorie-Maison de la Poésie de Val de Reuil, au Super Théâtre Collectif à Paris, Participation au Festival TransAmériques de Montréal

Chant

Contre-alto (jazz, rock et chansons du monde)

Clips

2019 "Flip the Switch" de Prince Miiaou, réalisé par Deezoït

Courts métrages

2018 "La vida es pas un joc, Marc" réalisé par Amic Bedel
2016 "Au seuil" réalisé par Séverine Pailhé-Bélair
2010 "L'Alliance" réalisé par Erik Bullot

Danse

Tango et danse afro-contemporaine

Langues

Français maternel et anglais courant
Notions de portugais et d'arabe

Publicités

2019 "Le Studio Taro" réalisée par Matthieu Terrien et Enguerrand Le Cacheux

Radio

2014 "Ecrits pour la Syrie" microfiction de François Christophe en direct pour France Culture

Sports

Surf, yoga et notions de boxe anglaise

Télévision

2017 "La Seria" réalisé par Amic Bedel
"Dom Juan de Molière" par Vincent Macaigne, diverses figurations. Arte

Théâtre & performance

2020 "La Vie des Bord(e)s" de Sandrine Roche - mise en voix par Anaïs Chartreau. LMP*
2020 "La Mer est ma nation" de Hala Moughanie - mise en scène d'Imad Assaf. MC93 de Bobigny
2019/2020 "Debout et Fiers" avec la Fabrique Affamée. Biarritz, Pau et Soustons
2019 "A venir" avec le Laboratoire Urbain d'Interventions Temporaires. Festivals Scènes de Rue de Mulhouse et Chalon dans la rue
2019 "Asile" Club Flash de Propagande Poétique avec Marlène Llop/Balle Perdue. Chalon dans la Rue, Chamarande, au Théâtre du Grand Rond à Toulouse, à Saint-Jean de Luz, au Citron Jaune, Usopop...
2019 "Performances poétiques" avec les Générales. Factorie-Maison de la Poésie de Val de Reuil
2019 "Chroniques d'une révolution orpheline" de Mohammad Al-Attar par Leyla Rabih. Précédemment au CDN de Dijon, à la MC93 de Bobigny, au Théâtre de Choisy le Roi, au Maillon à Strasbourg...
2017/2018 Mise en scène de "La Grande Valse Brillante" de Drago Jancar - Termos. Théâtre de Guyancourt et au Lavoir Moderne Parisien avec Termos
2016 ""4.48 Psychose" de Sarah Kane avec la Cie Magnolia
2016 "Performance Marie-Antoinette" avec Elodie Séguy la Cie L'Organisation. Puces de Saint-Ouen
2015 "La Guerre au Temps de l'Amour" de Jeton Neziraj - mise en scène de David Perrin. Termos
2015 "Performance Regard Ex/Terne". Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine avec Andreya Ouamba
2014 "1er avril" de Yves-Noël Genod. Bouffes du Nord
2014 "18 763 mots en Arial 11" d'Anaïs de Courson. Lilas en Scène et au Théâtre de Belleville
2012 Mise en scène de "Misterioso-119" de Koffi Kwahulé. Instituts Français de Yaoundé et Douala

Interview

R.S : Bonjour Soleïma.

S.A : Bonjour Reynald !

R.S : D’où vient que vous parlez couramment l’anglais et que vous avez des notions de portugais et d’arabe ?

S.A : J’ai des notions d’arabe car mon père est syrien. Ma mère a été professeure d’anglais, elle était donc très exigente sur l’apprentissage de cette langue. Puis, j’étais influencée par la culture anglo-saxonne : j’adorais chanter Nirvana ou Bob Marley, selon les âges et les influences... Je cherchais les paroles et leurs traductions pour en comprendre le sens et mieux les chanter. Au gré de mes voyages, j’ai eu la chance d’aller en Angola. Je suis tombée en amour de cette culture et de ces gens et alors j’ai appris le portugais - ou plutôt l’angolais qui est un mélange de portugais et de kimbudu. Maintenant, je découvre l’argentin car je suis passionnée de tango. Je crois que j’aime le langage en général, la musicalité des langues, et les différentes structures de pensées que les cultures embrassent.

R.S : Lors de votre formation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Montpellier, vous aviez déjà dans l’idée de "monter" à Paris par la suite ?

S.A : Pas du tout. Je ne planifiais rien. Après le Conservatoire, j’ai continué de voyager. Après 5 ans d’expériences formidables entre Nîmes, la Corrèze, le Burkina Faso et le Cameroun, j’ai choisi de rejoindre mon meilleur ami du conservatoire qui s’était installé à Paris. L’amitié parfois c’est comme un pays auquel on appartient, où l’on se retrouve, en tous cas c’est un endroit où je me sens toujours bien. Ensemble, nous avons co-fondé une compagnie théâtrale : Termos.

R.S : Comment s’est faite votre insertion professionnelle ?

S.A : Plutôt joliment ! De joies en sacrifices, de luttes en accomplissements, de révolutions en résiliences... Rien n’est jamais acquis. Cela peut paraître difficile, mais quand on aime...

R.S : Lorsque vous parlez de performances artistiques dans votre CV, de quoi s’agit-il ?

S.A : Quand je parle de performance, c’est lorsqu’une grande partie de l’action dramatique est donnée à l’improvisation et/ou à l’in situ, au contexte ou à la situation, dans la rue par exemple, ou quand il y a une grande participation du public, un rapport particulier au réel et au temps présent. Ces expériences m’offrent de nouvelles perspectives - autres que celles du théâtre classique - un rapport plus proche du public que j’apprécie énormément, et une grande amplitude et une liberté de jeu.

R.S : Comment avez-vous pris le chemin du doublage ?

S.A : Je rêvais de faire du doublage depuis très longtemps. Gamine déjà, je m’amusais à rejouer les voix de mes dessins animés préférés : Ranma ½, la Petite Sirène ou encore Nicky Larson. Arrivée à Paris, je me suis renseignée sur les studios, j’ai eu la chance de rencontrer Cécile Villemagne, qui m’a présentée à Magali Barney, qui m’a conseillé de faire un stage...

R.S : Quel regard portiez-vous sur cette branche de la profession avant d’y travailler ?

S.A : Je n’avais aucune idée sur ce métier avant. Je n’étais que dans la passion, je ne réfléchissais pas à la technique. Je ne pensais pas que c’était aussi difficile. Maintenant, je prends soin de ma voix et je travaille fort.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

S.A : J’aime beaucoup danser, en particulier le tango, et chanter, en particulier le jazz. J’aime aussi écrire, l’océan, et surfer, et ne rien faire après, au soleil !

R.S : Merci beaucoup Soleïma.

S.A : Merci à toi !

Interview de février 2020
Top