RSDOUBLAGE
contactez-nous

Sophie Chenko

Doublage

série
2018/....
série
2017
Snowfall (Jet Captain)
série
2017
Snowfall (Mariela Villanueva)
série
2011/....
Shameless (US) (Ms Woodson)
télévision, VOD & DVD
2020
Chez moi (Araceli)
télévision, VOD & DVD
2020
série
2011/....
Shameless (US) (Juge Cheryl Ward)
série
2020/....
Devs (Agent de Police)
cinéma
2020
série
2011/....
Shameless (US) (Christa)

Voix

Voice-over
Aux portes de l'enfer (Elsa - Michelle)
Voice-over
Christmas Cookie Challenge (Ginny - Suzanne Clarke)
Voice-over
Classic Cars (Amy - Sarah Fairbairn)
Voice-over
Death in the Bayou (Rôles Divers)
Voice-over
Intervention (Narration - Candice)
Voice-over
The Interrogator (Rôles Divers)
Voice-over
The Night That Didn't End (Rôles Divers)

Formation

Licence d'Etudes Théâtrales, Niveau Maîtrise, Sorbonne Nouvelle Paris III
L'Acteur/La Matière + Anthropologie de la Voix (Jorge Lopez, chanteur lyrique colombien) Théâtre du Fil
Performance Year Acting, Gaiety School of Acting, Dublin
Master Class Jeu & Improvisation Vocale avec Kevin Crawford, issu du Roy Hart Théâtre
Doublage/Commentaire/Voice Over avec : Jean Barney, Ivana Coppola, Barbara Delsol, Vincent Violette, Anne Gennatas, Le Magasin
Master Class Acting/Jeu Caméra avec Marc Adjaj, Le Magasin
Doublage + Livre-Audio avec : Marie Donnio, Isabelle Leprince, José Luccioni, Jean-Marc Pannetier, Vanina Pradier, Jules Krot, Emmanuel Karsen, Julie Elmaleh, Virginie Kartner, Xavier Baur, Rhinoceros
Nombreux stages, formations et laboratoires auprès de Conteurs & Conteuses Professionnelles. Etude du répertoire traditionnel des contes (improvisation sur trame)

Chant

"Duochenko" Chansons & Improvisations, avec Michel Tardieu au piano
"Singing Yeats" Poésies de Yeats, Musique Traditionnelle Irlandaise
"Concert pour 200 Voix" Nicolas Frize, Musiques de La Boulangère
"Concerts/Performances" avec différents musiciens, tous styles et cultures confondus, depuis toujours...

Cinéma

"Les hommes du feu" réalisé par Pierre Jolivet, La Femme Cité

Contes

Création & Interprétation de 7 spectacles Contes et Chant, tout-public et jeune public
"Regards sur Bouzigues" Création de Balades Animées, Chantées, Contées, autour de l'Urbanisme & de l'Architecture
"Histoires de chaises I & II" Création de Balades Animées, Chantées, Contées d’après un travail de collectage
"Festivals de conte" Contes & Chants tirés de ma besace

Courts métrages

"Rastègue le brigand" réalisé par Christian Philibert Aristocrate dépouillée
"Hésitation" réalisé par Virginia Gilbert French Mother (1ers prix Festival de Galway & Festival de Chicago)
"Les jambes urbaines" réalisé par Stéphane Defolie, Chanteuse de Cabaret
"Viva Angelina" réalisé par Alain Piton, 1ère assistante réalisation + scripte (Prix du Public Festival de Nice)
"La cuisine biologique" réalisé par Pozor Prod, Animatrice télé décalée

Langues

Anglais: Courant
Espagnol: Courant
Italien: Bonnes Notions
Infimes Notions de Gaélique, Nahuatl, Russe...

Performances

"The Arrival" inauguration du Model Arts Center de Sligo, en présence de la présidente de la République Irlandaise, Mary Mc Aleese, chant, acrobatie
"Délégation des nombrils du monde" à Pougne-Hérisson, improvisation
"Fabrika Gemellus" Vous Avez dit Biz’Art, improvisation, marionnettes
"Conférence pour les échecs européens" Vous Avez dit Biz'Art
"Midi-minuit" Vous Avez dit Biz'Art , comédie, chant, improvisation
"Comme c'est bizarre" Vous Avez dit Biz'Art, comédie, chant, improvisation

Radio

Animation, jingles, météo, interviews, programmation musicale, création de concepts d'émissions, Radio Horizon 60 + Radio Mercure (Oise)

Télévision

"Tandem : Village Abandonné" (S4, ép. 11) réalisé par Lionel Chatton, Sylvie Mazureau
"Meurtres en Pays Cathare" réalisé par Stéphanie Murat, Mme Le Procureur
"Crime dans les Alpilles" réalisé par Eric Duret, Gendarme
"Tandem : Convictions" S1, ép. 8) réalisé par Emmanuel Rigaut, La mère de Gaspard
"Le secret d'Elise" réalisé par Alexandre Laurent, Employée de Mairie
"Meurtres à Carcassonne" réalisé par Julien Despaux, Mme Delerue
"Plus belle la vie" Tel France, Mme Bonpoint
"Candice Renoir" réalisé par Nicolas Picard-Dreyfuss, Directrice de l'école de Chloé
"Plus belle la vie" Tel France, Mme Camberlain

Théâtre

"Et puis quand le jour s'est levé, je me suis endormie" de Serge Valletti. Adaptation & interprétation, seule en scène, 26 personnages
"Haïcuc" Concert Vocal & Dansé, Cie Les Piétons, Spectacle de Rue
"Théâtre Forum" Cie 6T Théâtre et Planning Familial
"Bal Trap" de Xavier Durringer, dans le rôle de Lulu, Cie Laisse Toi Faire
"Profession Mère" de Griselda Gambaro, dans le rôle de la Mère, Cie Méninas
"Les Sauveurs" de Ricardo Prieto, dans le rôle de Gloria, Cie Méninas
"Fish, Flesh or Fowl" création de John Ryan, Theatre Laboratory
"Danse macabre" création de John Ryan, Théâtre Laboratory
"Spurt Blood" création de John Ryan, Théâtre Laboratory
"The Great Sea Adventure" création, Down To Earth Theatre Company, comédie, chant, marionettes
"The Fable" création, ClockWork Theatre Cie
"Les chiens de la mer" création, Théâtre de la Mezzanine
"Destins croisés" création, Théâtre du Fil

Interview

R.S : Bonjour Sophie.

S.C : Bonjour Reynald !

R.S : D'où vient que vous parlez couramment l'anglais, l'espagnol, et que vous avez "d'infimes notions" de russe et, ce qui est beaucoup plus rare et pour le moins original, de gaélique et de nahuatl (qu'est-que c'est, d'ailleurs ?) ?

S.C : Ma grand-mère était russe, j’ai hérité d’elle l’oreille musicale, la mémoire, et au passage quelques bribes de russe. J’ai créé un spectacle sur son incroyable parcours de vie "Contes & Récits de la Mère Noire" dans lequel je chante en russe. Pour l’anglais et l’espagnol, j’en ai été imprégnée l’été de mes six ans. Ensuite l’école, les séjours linguistiques, les voyages, les tournées, sept ans passés à vivre et travailler en Irlande (d’où le gaélique, langue celtique) et quelques séjours au Mexique. J’y ai participé à cinq Danses de la Lune avec le cercle Ollintlahuimetztli sous la houlette de l’Abuela Malinalli. D’où le Nahuatl, la langue des Toltèques. Les Irlandais, comme les Mexicains, ont dû lutter pour que survivent leur culture, leur langue. Ça me touche.

R.S : Vous avez fait, je cite votre CV, de nombreux stages, formations et laboratoires auprès de Conteurs & Conteuses Professionnelles. En quoi cela diffère-t-il de la comédie, si toutefois vous y trouvez une différence, et qu'est-ce qui vous attirait dans ce domaine assez particulier ?

S.C : J’ai eu un coup de foudre pour les contes quand j’ai découvert qu’ils s’adressent à tous, tous âges confondus, et qu’on les travaille en improvisant sur une trame bien établie. Ça donne une langue vivante, riche, libre, à laquelle on apporte sa touche personnelle. Les contes viennent de très loin, transmis par la tradition orale. Ils font un bien fou. Et c’est l’occasion, quand on sort parfois de la narration, d’incarner des personnages très variés, souvent hauts en couleurs. La différence avec la comédie, c’est qu’on n’est pas à la virgule près, ce n’est pas du "par coeur", et ça amène souvent de jolies surprises. Même si, au théâtre, le spectacle est aussi vivant et a fortiori jamais le même d’un jour à l’autre. Le cinéma et la télévision c’est encore autre chose, beaucoup plus cadré. Mais bon, au final, on est là pour raconter une histoire, quel que soit le média; c’est ce qui compte. J’aime l’idée que je peux conter sans rien que la mémoire, assise au pied d’un arbre...

R.S : Comment avez-vous abordé professionnellement le métier ? Je veux dire comment se sont faits vos premiers pas ?

S.C : Enfant, j’aimais chanter, improviser, faire le clown, des imitations. Ça rendait la vie plus gaie, plus belle. J’ai vu une petite fille de mon âge, au cirque, qui faisait un numéro de funambule. Extraordinaire, le déclic ! Je voulais faire du théâtre, sans même savoir ce que c’était. Il y avait un autre monde, là, tout près. Le rôle de Blanche Neige en colonie de vacances, les premiers cours de théâtre adolescente (une année à travailler la diction : au revoir l’accent picard), un conservatoire d’arrondissement à Paris, l’université pour des études théâtrales. Ensuite, on ne s’arrête plus d’apprendre, de découvrir; le travail, la passion et les rencontres font le reste. Le chemin peut être long et semé d’embûches. Il faut garder la foi.

R.S : En quoi consistent les différentes performances que vous avez faites ?

S.C : Pour l’inauguration du Model Arts Center à Sligo, en Irlande, j’ai passé deux heures parfaitement immobile sur une colonne de deux mètres de haut pendant que mes collègues déambulaient dans la ville. J’étais recouverte d’un tissu. Ensuite "Lady Gregory", montée sur échasses, faisait un speech et me dévoilait aux yeux de tous. Accompagnée par un percussionniste, je chantais un poème de Yeats : Those Dancing Days are Gone. L’homme-oiseau venait alors me récupérer; je m’installais sur son épaule, il m’emmenait, j’ouvrais son chapeau, en sortais des pétales de rose que je lançais dans les airs, tout en continuant à chanter. A cet instant, j’ai croisé le regard de Mary Mc Aleese, la présidente de la république irlandaise. Elle était émerveillée, elle avait six ans ! Magique. Les performances avec Biz’Art, collectifs d’artistes (tous arts confondus), étaient sur des thématiques variées. On créait le concept tous ensemble, et le Jour J, on se lançait ! Les évènements n’arrivaient qu’une seule fois.

R.S : Comment avez-vous débuté dans le doublage ?

S.C : J’étais attirée par le doublage depuis très longtemps mais je ne me sentais pas prête. Quand ce fut le cas, sur les conseils avisés d’Aurore Bonjour, j’ai suivi une formation au Magasin. Une bien belle équipe. J’y ai acquis de bonnes bases. Ensuite, j’ai assisté, assisté, assisté... J’ai travaillé l’humilité, la patience (c’est toujours bon à prendre !). J’ai beaucoup observé, me suis familiarisée avec le jargon, la technique. J’ai commencé à faire quelques essais. Thierry Desroses m’a mis le pied à l’étrier ; il est, et a toujours été, de très bon conseil. Et enfin, certains D.A ont commencé à me faire confiance.

R.S : Quel regard portiez-vous sur cette activité avant cela ?

S.C : C’est un travail qui me fascinait, l’osmose entre deux acteurs qui ne se rencontrent qu’à travers l’écran, l’accès à des productions "étrangères" de qualité, pour tous.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

S.C : La nature. De grandes balades dans l’Hérault, dès que je peux. La culture sous toutes ses formes. La gastronomie, les bons vins, les amis, la famille, les voyages. Quel beau pays, la terre !

R.S : Merci beaucoup Sophie.

S.C : Merci Reynald, et encore bravo pour cet outil magnifique !

Interview de mai 2020
Top