RSDOUBLAGE
contactez-nous

Amélie Gonin

Doublage

série
2012/....
Arrow (Bethany Snow)
télévision, VOD & DVD
2017
Un amour interdit (Zillah Weaver)
télévision, VOD & DVD
2008
Tornades sur New York (Cassie Lawrence)
série
1993/1999
Star Trek : Deep Space Nine (Lieutenant Ezri Dax)
cinéma
2011
cinéma
2009
Solitary Man (Susan Porter)
cinéma
2007
cinéma
2007
Walk Hard (Darlene Madison)
série
2005/2013
The Office (US) (Pam Beesly)
série
2015/....
Humans (Dr. Aveling)
télévision, VOD & DVD
2019
The Irishman (Irene Sheeran)
série
2008/2009
The Cleaner (Lolly)
série
2002/2005
Mes plus belles années (Roxanne Bojarski)
cinéma
2016
Mademoiselle (Lady Hideko)
cinéma
2010
Shutter Island (Rachel 1)
cinéma
2007
Control (Debbie Curtis)
cinéma
2000
Hamlet "2000" (Ophelia)
cinéma
2000
In Love (Imogen)
série
2018/....
Tijuana (Gabriela Cisneros)

Voix

CD
Mathilda de Roald Dahl, rôle de l'institutrice (Collection Gallimard Ecouter/lire)
CD
Musiques de ballets pour petites oreilles (Naïve Jeunesse)
CD
Petites histoires : le Japon (Naïve Jeunesse)
CD
Petites sagesses du soir (Naïve Jeunesse)
Livre audio
Le Décaméron (De Boccace)

Formation

Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris

Cinéma et Télévision

"Cyrano de Bergerac" réalisé par Jean-Paul Rappeneau
"Femmes de personne" réalisé par Christopher Franck
"Tout feu tout flamme" réalisé par Jean-Paul Rappeneau
"Le tueur triste" réalisé par Nicolas Gessner
"La reine de Djerba" réalisé par Jean Paul Roux

Radio

Plusieurs dramatiques pour France Culture et France Inter avec Patrick Liegibel, Anne Lemaitre

Théâtre

2017/2018 "Les Madelon" de Tiphaine Vaur - mise en scène de l'auteur. Avignon 2017, Studio Hebertot
2001/2016 Comédienne de la Compagnie de la Reine (Jean-Daniel Laval) au Théâtre Montansier de Versailles
2016 "Courtes pièces de Courteline et La lettre du front" reprise et tournée
2015 "Courtes pièces de Courteline" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2015 "Le malade imaginaire" mise en scène de Jean-Daniel Laval. Tournée
2014 "La lettre du front / Le mariage forcé" mise en scène de Jean-Daniel Laval. Tournée
2013 "Bécassine au Théâtre / Le mariage forcé" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2012 "Le malade imaginaire / L'annonce faite à Marie" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2011 "Chez Mimi" mise en scène de Frédérique Lazzarini. Vingtième théâtre
2010 "Enéas 9" mise en scène de Frédéric Constant. Théâtre Paris Villette
2009 "L'Opéra de quat'sous / Le marchand de Venise" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2008 "Le Misanthrope / Les Fourberies de Scapin" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2007 "Le comédien / Les fourberies de Scapin" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2005 "Les fausses confidences" mise en scène de Jean-Louis Thamin. Théâtre Sylvia Montfort
2004 "Georges Dandin / Don Juan" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2003 "Maître Puntila et son valet Matti" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2002 "Une aspirine pour deux" mise en scène de Francis Perrin
2001 "La puce à l'oreille" mise en scène de Jean-Daniel Laval
2000 "Le Bourgeois Gentilhomme" mise en scène de Jean-Daniel Laval
1997 "Le barbier de Séville" mise en scène de Jean-Louis Thamin. CDN Bordeaux
1993 "Ariane ou l'oubli" mise en scène de Nicolas Briançon. Théâtre Mouffetard
1990 "Roméo et Juliette" mise en scène d'André Serré. CDN Nice
1989 "L'oiseau bleu" mise en scène d'Alfredo Arias. CDN Aubervilliers

Interview

R.S : Bonjour Amélie.

A.G : Bonjour Reynald, l'homme-mystère!

R.S : Quel a été ton parcours de comédienne ?

A.G : J'ai commencé assez jeune la danse classique et très vite c'est devenu une passion : la beauté du mouvement mais aussi la découverte du plateau, l'échange avec le public, les coulisses et tous ces métiers qui concourent à la réalisation de cette idée folle : raconter des histoires et partager ensemble des émotions inouïes pour mieux comprendre la beauté et la violence de nos existences. Moi, qui ne comprenais rien aux mathématiques, soudain, l'irrationnel, l'absurde, la poésie me parlaient intensément. Puis j'ai découvert le cinéma par "le cinéma de minuit" et j'ai écarquillé les yeux tard dans la nuit devant les chefs d'oeuvres français, américains, et autres. Sur un coup de tête, j'ai envoyé une photo pour incarner la petite sœur d'Isabelle Adjani dans "Tout feu, tout flamme" et la chance m'a souri ! Merveilleux premier tournage avec des gens de grand talent comme Jean-Paul Rappeneau, Yves Montand et bien sûr Isabelle Adjani, fascinante et bienveillante. Ensuite les tournages cinéma et télévision se sont enchaînés jusqu'à l'année de mon baccalauréat. J'ai décidé d'arrêter la danse et de prendre enfin des cours de théâtre.

R.S : As-tu le sentiment que ton passage par le Conservatoire d'Art Dramatique a quelque chose de déterminant pour toi ?

A.G : Oui, bien sûr, car il s'agit encore et toujours de rencontres. Entre élèves et avec un professeur qui vous transmet des secrets précieux dans un rapport privilégié, un temps suspendu, celui de l'apprentissage où l'on peut tout essayer, se tromper, oser, découvrir d'autres univers forts. J'y ai travaillé avec Olivier Py et Philippe Torreton. Avec la rage et la vitalité de la jeunesse. Pour ma part, j'ai vraiment été marquée par mon année avec Catherine Hiegel qui m'a fait comprendre le génie de Molière et la beauté de ses personnages. C'est aussi une fenêtre indéniable à l'adresse des gens du métier. J'ai ensuite beaucoup travaillé au théâtre, en particulier, 12 ans dans la Compagnie de la Reine au Théâtre Montansier de Versailles avec Jean-Daniel Laval. J'y ai joué le  répertoire classique et contemporain avec des rôles magnifiques comme Polly de "L'opéra de quatr'sous" ou Célimène du "Misanthrope".

R.S : Comment es-tu arrivée dans le doublage ?

A.G : Une amie adaptatrice m'a fait rencontrer des gens au Studio Lincoln et j'ai été embarquée, après des essais, dans la série "Deep Space Nine" de Star Trek avec une comédienne canadienne délicieuse dans un rôle récurrent. Au hasard des rencontres, j'ai fait d'autres séries. Aujourd'hui j'y croise des amis du Conservatoire avec grand plaisir comme Guillaume Orsat, par exemple.

R.S : Comment voyais-tu le doublage avant d'en faire toi-même et écoutais-tu les versions françaises ?

A.G : Ma mémoire affective ne peut oublier les voix de "La petite maison dans la prairie", de "Dallas" et surtout les comédies musicales américaines dont je raffole, avec cette drôle de convention admise, à savoir les dialogues en français et les chansons en anglais: si absurde et merveilleux! J'écoute les versions françaises car j'aime y entendre cette virtuosité des acteurs, propre au doublage : mélange incroyable de maîtrise et d'instinct.

R.S : Est-ce une activité qui t'apporte les mêmes satisfactions que la scène ou la caméra ?

A.G : C'est différent car l'implication physique n'est pas la même mais mon expérience sur la série "The office" pendant 9 ans avec Martin Brieuc et les mêmes comédiens a été unique, comparable à celle d'une troupe de théâtre : la complicité que l'on y construit, retrouver son personnage et le voir évoluer au fil des saisons est une expérience très touchante et marquante. En particulier le jour où l'on enregistre la dernière boucle de son personnage. Emouvant !

R.S : Quels sont tes hobbies ?

A.G : Je sors dès que je peux pour voir des spectacles. C'est une drogue. Ça me nourrit, me dérange, me distrait, me renverse ou m'ennuie fermement mais je ne me lasse pas du théâtre, de la danse contemporaine et du nouveau cirque que j'adore. J'écoute de la musique pour danser dessus, je nage pour me vider la tête et je marche l'été dans la montagne pour le silence et l'horizon avec ma petite famille. J'adore par dessus tout les voyages mais ça coûte... Je n'aime pas trop cuisiner mais j'adore la très bonne cuisine avec de bons produits. C'est un hobbie ? :)

R.S : Merci beaucoup Amélie.

A.G : Avec plaisir Reynald  (A quand VOTRE interview pour qu'on sache qui se cache derrière RS Doublage ?)

Interview de septembre 2016
Top