RSDOUBLAGE
contactez-nous

Alexandre Bierry

Doublage

cinéma
2018
Pacific Rim 2 (Cadet Ryoichi)
télévision, VOD & DVD
2017
cinéma
2013
cinéma
2019
Queens (Johnny)
cinéma
2018
Hunter Killer (Paul Martinelli)
série
2013/....
The Blacklist (Mr. Sandquist)
cinéma
2019
Midway (Bruno Gaido)
télévision, VOD & DVD
2019
Le Roi (Gilrich)
télévision, VOD & DVD
2018
Paterno (Liam)
cinéma
2018
série
2018/....
Here and Now (Robb Spencer)

Chant

Baryton-Basse

Courts métrages

2017 "Yoga Therapy" réalisé par Emilie Carpentier

Langues

Anglais
Roumain
Allemand

Musique

Piano : Confirmé

Télévision

2019 "Sam" (Saison 4) réalisé par Jean-Marc Brondolo, dans le rôle de Thomas. TF1

Théâtre

2019 "Les Romanesques" d'Edmond Rostand - mise en scène de Marion Bierry, dans le rôle de Percinet. Théâtre du Girasole
2016 "Après la pluie" de Sergi Belbel - mise en scène de Marion Bierry, dans le rôle du Coursier. Théâtre du Girasole
2016 "Le Jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux - mise en scène de Laurent Laffargue, dans le rôle de Mario. Théâtre de l'Ouest Parisien
2015/18    "Robert le Diable" de Robert Desnos - mise en scène de Marion Bierry, Cabaret poétique. Théâtre de Poche-Montparnasse
2015 "Britannicus" de Racine - mise en scène de Florence Marschal, dans le rôle de Britannicus. Théâtre du Nord-Ouest
2014 "Le Legs" de Marivaux - mise en scène de Marion Bierry, dans le rôle de Lépine. Théâtre de Poche-Montparnasse
2012 "La Veuve" de Corneille - mise en scène de Marion Bierry, dans le rôle de Géron, Lycas. Théâtre du Roi-René
2009/2013 "La Ronde" d'Arthur Schnitzler - mise en scène de Marion Bierry, dans le rôle du Narrateur. Théâtre de Poche-Montparnasse

Interview

R.S : Bonjour Alexandre.

A.B : Bonjour Reynald !

R.S : Tu parles roumain ? Ce n'est pas banal…

A.B : Oui ! Je parle en effet cette jolie langue. Je suis roumain du côté de mon père. Vous ne voyez ici que mon nom de famille français, mon autre nom est plus exotique mais assez long et difficile à prononcer.

R.S : Et d'où vient ce bon niveau de pianiste que tu as ?

A.B : Je fais du piano depuis mes sept ans. J’ai suivi une formation classique mais, depuis quelques années, je m’amuse à jouer différents styles : jazz, ragtime, boogie-woogie, chansons françaises, musiques de film...

R.S : Quelle a été ta formation ?

A.B : Ma formation vient en grande partie de ma famille. Je suis "né" dans un théâtre. J’ai très vite éprouvé l’envie de faire de la comédie et d’apprendre des textes. C’est ma mère qui s’est chargée de m’apprendre plein de belles choses sur la vie de comédien.

R.S : Et comment s'est passée ensuite ton insertion professionnelle.

A.B : C’est bien sûr grâce à elle que j’ai commencé ma vie professionnelle car mon premier rôle au théâtre était dans une de ses mises en scène.

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

A.B : Un jour, un ami traducteur m’a emmené sur un plateau. J’y ai fait mon premier essai. Puis j’y suis retourné une autre fois avec ma femme, qui fait également du doublage. J’ai trouvé ça fabuleux de comprendre enfin comment la synchro fonctionnait, de voir l’envers du décor. C’est comme si j’assistais pour la première fois à une pièce de théâtre vue des coulisses. Il y a quelque chose qui m’a paru magique et je me suis dit que je voulais absolument faire partie du monde du doublage.

R.S : Etait-ce une discipline que tu avais toujours envisagée ?

A.B : Oui, j’y ai pensé en même temps que mes débuts au théâtre mais j’ai attendu le moment opportun pour débuter.

R.S : Regardes-tu les VF toi-même en tant que spectateur ?

A.B : Avant de commencer, je regardais principalement les VO. Les seules VF que je regardais étaient celles des grands dessins animés et des films qui ont bercé mon enfance. Aujourd’hui en revanche, je regarde plus souvent les films en VF.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

A.B : Cuisiner, manger (et boire, un peu), danser, lire, faire de la prestidigitation... mais avant tout, j’adore jouer ! Jouer la comédie, bien sûr, mais aussi jouer sur mon piano, et pourquoi pas jouer à des jeux de cartes ou de société ?

R.S : Merci beaucoup Alexandre.

A.B : Merci à toi Reynald.

Interview de septembre 2019
Top