RSDOUBLAGE
contactez-nous

Sophie Planet

Doublage

télévision, VOD & DVD
2018
Petting statt Pershing (Erna Teichert)
série
2016/....
cinéma
2018
Le Passé recomposé (Nettie jeune - Version Boulevard des Productions)
série
2014/....
Grantchester (Hilary Franklin)
série
2013/....
cinéma
2015
Criminals, le dernier casse (BBC 24 Newsreader)
télévision, VOD & DVD
2017
La débutante (Frau Westerwinter)
télévision, VOD & DVD
2016
Coeur de pierre (Barbara Munk)
télévision, VOD & DVD
2018
série
2014/....
Grantchester (Sadie Parker)
série
2013/....
Peaky Blinders (Mère supérieure)
télévision, VOD & DVD
2018
La Complainte de Mackie (Helene Weigel)
série
2020/....
Mirage (Anna)
série
2014/....
Grantchester (Gail Tannen)
série
2019/....
Departure (Gillian)
télévision, VOD & DVD
2013
série
2016/....
Slasher (Rachel Ingram)
animation
2018
Destination Pékin (Jin Jing - BTI Studios)
série
2014/....
Brokenwood (Dr. Carlton)
série
2019/....
série
2017
Sé quién eres (Alicia Castro)
télévision, VOD & DVD
2007
série
2018/....
Greyzone (Simone Mikkelsen)
Anastasia Hoshin
animation
2016/....
Bijin
animation
2015/....
Hasene
animation
2016
Isabella
animation
2019
Mère de Chise
animation
2017/....
Mistinguette
animation
2016
Nanako
animation
2018/....
Tampopo Kuraishi
animation
2014/....
Toumagique
animation
2019/....
Yukiko
animation
2018/....

Voix

Livre audio
Le fantôme de l'Opéra (Histodio pour Hachette Jeunesse)
Narration
Dragons and damsels (France 5)
Narration
Inside the Boardroom (Planète +)
Narration
My love affair with the brain (Planète +)
Narration
Routes insolites Islande (France 5)
Publicité
Circé (Radio)
Publicité
It Cosmetics (Télé)
Publicité
Salade de Schtroumpfs (Télé)
Voice-over
24 heures Europe (Arte)

Formation

Training avec Valérie Drevon
Stage d'entraînement vocal et corporel avec M. Stojanovic
Cours Michel Granvale
Conservatoire régional de Toulouse, professeur Maurice Sarrazin

Cinéma

1999 "Vive nous !" réalisé par Camille de Casabianca

Courts métrages

2006 "Box office" réalisé par Olivier Picolet
2000 "Blue bar" réalisé par Valérie Mréjen

Publicités

"Lipton nuit" télévision
"La poste" support presse
"Nissan" support presse

Télévision

2012/2014 "Scènes de ménages" réalisé par F. Duquet. Programme court pour M6
2006/2009 "La Famille Cro". Série jeunesse pour TF1
2003 "Numéros Chéris" réalisé par Francis Duquet. Série pilote pour France 2

Théâtre

"Les pavés de l'ours" de Feydeau - mise en scène de L. Fernandez. Théâtre du Nord Ouest
"Les caprices de Marianne" de Musset - mise en scène de L. Malraux. Festival des Châteaux
"Alice et la maison des merveilles" de MJ. Guers - mise en scène de Axel Petersen. Festival des Châteaux
"Les fausses confidences" de Marivaux - mise en scène C. Brieux. Théâtre des Cinq Diamants
"Le pèlerin d'absolu" mise en scène de C. Brieux. Théâtre des Cinq Diamants
"Les seize petits nègres" de Pélaprat - mise en scène de A. Romain. Tournée et Avignon

Interview

R.S : Bonjour Sophie.

S.P : Bonjour Reynald.

R.S : Quelles questions t’es-tu posées lorsque tu as décidé de devenir comédienne ?

S.P : La décision n’a pas été prise d’un coup. J’ai toujours aimé le spectacle, l’art sous toutes ses formes. A cinq ans mes parents m’emmenaient déjà à l’Opéra ! Enfant, je jouais la comédie avec mes soeurs, mes amies, mais je n’imaginais pas vraiment que je pourrais en faire mon métier. Je me voyais plutôt avocate. Et puis l’idée a fait son chemin tout doucement et, poussée par des amis, j’ai tenté le conservatoire de Toulouse. Une fois reçue, il n’y avait plus qu’à plonger ! Les vraies questions sont venues plus tard.

R.S : Tu as fait le conservatoire de Toulouse. Tu imaginais déjà qu’il te faudrait par la suite "monter" à Paris, ce qui est quasiment indispensable pour un comédien ?

S.P : Oh oui, et c’est ce que je voulais ! Je suis née en banlieue parisienne et j’ai toujours eu des attaches à Paris. Je n’avais qu’une envie : y retourner et y rester. Un de mes professeur du conservatoire avait une école à Paris, je l’ai suivi.

R.S : Comment les choses se sont-elles passées professionnellement après Toulouse, alors ?

S.P : J’ai réalisé à ce moment-là que je partais de zéro. J’avais l’impression de ne pas avoir les codes, d’avoir un train de retard sur mes amis parisiens. Il fallait que je me construise un réseau.

R.S : Comment es-tu entrée dans le circuit du doublage ?

S.P : Par la voix-off que j’avais commencé à pratiquer. J’ai passé, presque par hasard, un casting pour une série animée satirique où je devais faire la quasi totalité des voix féminines. J’ai été choisie et j’ai adoré l’exercice. Les rencontres que j’ai pu faire ensuite ont fait le reste.

R.S : C’est une discipline que tu envisageais déjà lorsque tu as débuté ton parcours ?

S.P : Je n’y pensais même pas, je voyais ça comme un autre métier. Aujourd’hui je pense au contraire que c’est une autre facette du métier. Un enrichissement

R.S : Lorsque tu as commencé à en faire, qu’est-ce qui t’a semblé en être le défi essentiel ?

S.P : La disponibilité et la rapidité. Et la technique aussi ! Il faut rapidement se mettre au diapason de l’actrice que l’on double, s’aligner sur son énergie. Et en même temps on ressent une grande liberté à n’utiliser que sa voix.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

S.P : La lecture, les expositions de peinture, la marche dans les rues de Paris.

R.S : Merci beaucoup Sophie.

S.P : Merci à toi !

Interview de mars 2020
Top