RSDOUBLAGE
contactez-nous

Boris Agondanou

Doublage

série
2013/....
Being Mary Jane (Paul Patterson, Jr.)
série
2018/....
Pose (Ricky)
série
2018/....
All American (Bonez)
série
2011/....
Meurtres au Paradis (Carlton Paris)
série
2016/....
Luke Cage (Comanche)
cinéma
2013
Destination Love (William Wright)
série
2015/...
série
2016/....
Star (Omari)
série
2015/...
Empire "2015" (lui-même)
série
2017/....
Sick Note (Ash Matthews)
cinéma
2018
Les veuves (Malik)
série
2019/....
série
2015/...
Empire "2015" (Birdman)

Formation

2009/2010 Actors Studio
2011/2012 EFDV Dubbing Voice

Clips

Max Boublil "Freddy" (France)
Niffay "Come my boo" (France)
Antoine Henaut "La vie sécoule" (Belgique)
VR "Laisse les parler" (France)
Shalya "In the party" (France)

Compétences & expertise

Film
Postproduction
Doublage
Cinématographie
Publicité
Clip
Mannequins fitness
Régies publicitaires
Gestion des événements et des informations de
Sécurité
Marketing promotionnel

Publicités

Doublure Image Jimmy Jean Louis "Juste un regard " (TF1)

Publicités

Axa assurance (France)
EDF (France)
Moov Telecom (Côte d'Ivoire)
Nextel Telecom (Brésil)
Sport 2000 (France)
Tartine (Congo)

Shooting, Model

Shooting publicité Orange - Coupe d'Afrique des Nations (CAN)
Shooting Marque Jean écologique "NU"
Défilé Printemps Haussmann (maillot de bain)
Défilé HOM (sous-vêtement)
Défilé Mod' Africulture (mode multiculturel)

Théâtre

La Cantatrice chauve
La ruée vers l'or

Interview

R.S : Bonjour Boris.

B.A : Hello Reynald !

R.S : Quel a été ton parcours de comédien ?

B.A : Tel celui d'un combattant, je me bats toujours d'ailleurs. Dès l’âge de 15 ans, je commençais déjà à pister les castings sur Internet, puis au fur et à mesure que j’avançais en âge, j’avançais en expériences... Jusqu’à aujourd’hui.

R.S : On peut tirer un bénéfice personnel de toute expérience. Indépendamment de toute considération financière, évidemment, en tires-tu un de ton activité dans le mannequinat ?

B.A : Effectivement. Bien que le métier de comédien ne soit pas très "accessible à tous" il fallait élargir mes compétences. Etant un sportif depuis toujours, on m’a conseillé d’approcher le milieu du mannequinat qui, je dois dire, te permet d’acquérir de l’assurance ! Un bon choix !

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

B.A : Au lycée, je faisais énormément d'imitations, ce qui m'as amené petit à petit vers le doublage une fois le moment venu. J’ai effectué un stage d'un an dans une école de doublage, et j’ai eu de la chance de faire de belles rencontres...

R.S : Quel regard portais-tu sur cette activité avant d'en faire toi-même ?

B.A : Je n'avais pas de regard spécifique particulier. Je me disais juste que lorsque j’aurais la maturité pour accéder au métier, un de mes objectifs serait atteint.

R.S : L'acquisition de la technique spécifique de cette discipline a-t-elle été quelque chose de difficile pour toi ?

B.A : Etant donné que j’ai toujours voulu être comédien, je pense que déjà ça aide. La technique à acquérir n'est qu’une étape logique au métier. La volonté et la persévérance sont les mots clé, selon moi, pour passer cette étape.

R.S : Lorsque tu défiles tu utilises ton corps sans ta voix. Lorsque tu doubles tu utilises ta voix sans ton corps. N'as-tu pas la sensation qu'il te manque quelque chose dans l'un et l'autre cas ?

B.A : Ahahah. Imagine, quand je défile, je tape la discute à une fille... ça le fait pas trop. Puis, les gens, ne veulent te voir QUE défiler et rien d’autre, malgré cela, non, il me manque rien. En revanche, je ne sais pas pour les autres, mais moi, quand je double, OUI, j’utilise mon corps aussi. J’essaie d'y mettre les mêmes émotions et interprétation que le comédien à l’écran. Evidemment, s’il saute du toit je ne vais pas m’y mettre aussi ahahah, J’espère qu’on s’est compris...

R.S : Quels sont tes hobbies ?

B.A : J’adore faire du sport, peu importe lequel, tant que je transpire. Ma phrase c’est : LE SPORT EST UN STIMULATEUR DE BIEN ETRE. Elle vient de moi, et j’en suis fier ahahaah

R.S : Merci beaucoup Boris.

B.A : Mais je t’en prie Reynald.

Interview de février 2017
Top