RSDOUBLAGE
contactez-nous

Périne Lislet

Doublage

série
2018/....
Deep State (Siena)
série
1973/....
télévision, VOD & DVD
2019
télévision, VOD & DVD
2019
The Laundromat (Secrétaire)
animation
2005/....
American Dad ! (The Babe)
série
2013/....
The Blacklist (Journaliste Diane)
série
2018/....
Deep State (Belle femme)
série
2005/....
Esprits Criminels (Wedding Planner)
cinéma
2017
série
2005/....
Grey's Anatomy (Uma Paxton)
série
2015/....
série
2015/....
série
2019/....
The Act (She-Hulk)
série
2017/....
Absentia (Yana)
série
2018/....
Deep State (Bintou Cissé)
cinéma
2018
Holmes & Watson (Femme de Lestrade)
série
2018/....
The Resident (Maria James)
télévision, VOD & DVD
2018
Every Day (Amy / A)
série
1973/....
Les Feux de l'Amour (Infirmière Jennifer)
série
2018/....
The Resident (Woozy Teen)
cinéma
2019
Rocketman (Heather)
animation
2005/....
American Dad ! (Fille portoricaine)
télévision, VOD & DVD
2019
télévision, VOD & DVD
2019
Oh, Ramona ! (Camarade de classe de Ramona)
animation
2005/....
American Dad ! (Femme de Larry)
télévision, VOD & DVD
2019
Barbara
animation
2005/....
Dennisina
animation
2005/....

Formation

Cours Florent - Paris
2011 Formation de l’acteur avec Estelle Bonnier Bel Hadj
2013 Formation de l’acteur avec Xavier Florent

Cursus scolaire :
Lycée Paul Eluard - Saint-Denis
2008 Baccalauréat littéraire option théâtre avec mention. Lycée Victor Hugo - Paris
2009 CPGE Hypokhâgne option géographie. Université Paris-Sorbonne
2010 Licence LLCE anglais option allemand

Compétences

Chant, danse, improvisation

Langues

Français, anglais, créole

Théâtre

2014 "Avant la nuit" de Constance Dedieu-Grasset - mise en scène de Gwenaëlle Mendoça, dans le rôle de la nounou. Manufacture des abbesses - Paris
2013 "Avant la nuit" de Constance Dedieu-Grasset - mise en scène de Thibault Fayner, dans le rôle de la nounou. Lavoir moderne parisien - Paris

Interview

R.S : Bonjour Périne.

P.L : Bonjour Reynald et merci pour cette interview qui est ma toute première.

R.S : Quel est ton parcours ?

P.L : J’ai grandi à Epinay-sur-Seine en Seine Saint-Denis où j’ai commencé le théâtre dès l’école primaire puis j’ai continué tout au long de ma scolarité. J’ai obtenu un baccalauréat littéraire avec mention et j’ai continué mes études en classe préparatoire de lettres puis en licence d’anglais à la Sorbonne.

R.S : A quel moment t'es-tu dit que tu voulais faire ce métier et comment s'est fait le choix de ta formation ?

P.L : Je rêve d’être une actrice depuis toute petite. Depuis que l’on m’a fait tourner dans un court métrage en Belgique alors que j’avais 7 ans. Et, pour réaliser mon rêve, j’ai interrompu mes études pour m’inscrire au cours Florent. J’ai choisis cette école un peu par hasard. Une camarade de classe avait quitté la prépa pour y aller. Et pas mal de célébrités était passées par là. J’y ai rencontré Constance Dedieu-Grasset, comédienne et dramaturge, qui m’a offert mon premier rôle dans la pièce qu’elle venait d’écrire. Nous avons joué au Lavoir Moderne Parisien et à la Manufacture des Abbesses à Paris.

R.S : Comment as-tu acquis le créole ?

P.L : Mes deux parents sont d’origine martiniquaise. Ils y sont nés. Et tous les 3 ans, je passais mes vacances d’été en Martinique où je retrouvais mes grands-parents, mes oncles, mes tantes, mes cousins... alors très vite j’ai parlé créole comme eux. Et à chaque rentrée scolaire en septembre, je parlais avec l’accent créole et j’utilisais malgré moi des expressions antillaises que mes camarades ne pouvaient pas comprendre. C’était très drôle !

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

P.L : J’ai pris le chemin du doublage en me présentant poliment un jour de décembre dans les studios de Dubbing Brothers. Je n’avais qu’un très court CV à présenter et mon sourire. N’ayant jamais fait de doublage auparavant il a fallu que j’apprenne le métier sur le tas. J’ai été très bien accueillie par les directeurs artistiques, les comédiens, les ingénieurs du son et tout le reste du personnel d’ailleurs. Je mourais d’envie de découvrir l’envers du décor avec l’espoir de faire partie de la grande famille du doublage un jour. J’ai passé des journées entières à assister sur différents plateaux et au bout d’une semaine j’obtins mon premier contrat.

R.S : Est-ce une branche de la profession qui t'attirait déjà avant cela ?

P.L : Quand j’étais petite je ne jouais pas uniquement à la poupée. Parfois je m’amusais à faire du doublage, enfin en quelque sorte. J’avais enregistré plusieurs épisodes de ma série favorite à l’époque, Malcolm, et j’avais appris les répliques du personnage principal. Dès qu’il parlait je coupais le son pour parler à sa place. Et je recommençais jusqu’à ce que je sois aussi juste que lui. Je pouvais faire ça pendant des heures. J’avais l’impression de jouer dans la série moi aussi et ça me rendait heureuse.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

P.L : Je suis une grande fan de jeux vidéo ! J’ai passé beaucoup de temps à me défouler et à rêver sur des jeux d’aventure, de simulation ou de réflexion. Ce que j’aime par dessus tout c’est jouer en ligne et avoir des adversaires ou des alliés provenant du monde entier. Je regarde beaucoup de documentaires. Ça me permet d’apprendre et de découvrir le monde. Voir tout ce qui se passe au-delà de mon petit univers et aussi tout ce qu’il est possible de faire, de vivre. Ça me fait rêver. Je lis. J’écris. J’ai écrit une série de 20 épisodes quand j’étais au collège et aussi des sketches, des parodies. Je chante. Je danse. Je rêve.

R.S : Merci beaucoup Périne.

P.L : C'est moi qui te remercie Reynald. Tellement fière d'avoir ma page sur RS Doublage !

Interview de juin 2019
Top