RSDOUBLAGE
contactez-nous

Valérie Decobert

Doublage

animation
2013/....
Steven Universe (Bismuth)
Voice-over
Running Wild with Bear Grylls
série
2012/....
Major Crimes (Diana Velez)
série
2013/2015
Hannibal (Molly Graham)
série
2012/2019
Elementary (Sadie Abramovitch)
cinéma
2016
série
2016/....
Billions (Shari Strang)
série
2017/....
The Sinner (Maddie)
série
2014/....
Chicago Police Department (Médecin légiste)
série
2005/....
Grey's Anatomy (Monica Zarr)
cinéma
2017
Kingsman : Le Cercle d'or (Clara Von Gluckfberg)
série
2014/....
Happy Valley (Annette)
série
2016/....
Shadowhunters (Maureen)
télévision, VOD & DVD
2017
Ten (Minnie)
série
2010/....
série
2016/....
Bull (Kristen Grayson)
série
2010/....
Blue Bloods (Ellen Turner)
série
2009/2016
The Good Wife (Wendy Searle)
série
2015/...
Chicago Med (Debbie Gallagher)
série
2014
Gracepoint (Kate Byart)
série
2016/....
Lucky Man (Clare Cartmell)
cinéma
2013
série
2012/2014
série
2017/....
C. B. Strike (Rochelle Onifade)
animation
2016/....
série
2012/2014
série
2016/2019
Designated Survivor (Amy Blakestone)
série
2014/....
Les 100 (Zoe Monroe)
série
2016/....
Stranger Things (Diane Hopper)
série
2016/....
Bull (Juliette Lee)
série
1999/....
New York Unité Spéciale (Mariel McLaughlin)
série
2014/....
Happy Valley (Lucy Cawood)
jeu vidéo
2017

Voix

Programme multimedia
Corporate Fiction Matmut (Assistante personnelle)
Voice-over
Ghost Brothers

Formation

"Théâtre" avec Nicolas deletoille, Brigitte Guérineau (Actes), Jean-Luc Bernard (Aten), Renaud Maurin, Frédéric Fachéna (Emballage théâtre)
"Stage Musique et Voix" avec Richard Dubelski de la compagnie Georges Aperghis
"Stage Commedia Dell'arte" avec la compagnie Aten
"Stage l'invisible au théâtre" avec Geneviève Swoebel, TGP St Denis
Formation de doublage de jeu Vidéo avec Serge Thiriet

Auteur et mise en scène

"Rose" Auteur (Co-auteur avec Nicolas Koretzky)
"Ventre à louer" Auteur (Co-auteur avec Nicolas Koretzky)

Cinéma

2018 "Je vais mieux" réalisé par Jean-Pierre Améris
2010 "Il reste du jambon ?" réalisé par Anne de Petrini
2009 "Le séminaire" réalisé par Charles Nemes
2006 "Le grand appartement" réalisé par Pascal Thomas
2005 "Espace détente" réalisé par Bruno Solo & Yvan Le Bolloc'h
2004 "Arsène Lupin" réalisé par Jean-Paul Salomé
2002 "Une souris verte" réalisé par Mathias Ledoux
2001 "J'ai faim" réalisé par Florence Quentin

Courts métrages

"Alice" réalisé par Arnauld Mercadier
"L'étoile du berger" réalisé par Nora Bendaouadji
"Le cirque" réalisé par Frédéric Dubreuil
"La chaine de froid" réalisé par Samuel Hercule
"Jeu de société" réalisé par Fara Sene
"Forget me not" réalisé par Magali de Jonckheere
"Egosystem" réalisé par Marco Bellini
"Divine comédie" réalisé par François Villard

Langues

Anglais (maîtrisé)
Allemand (notions)

Sports

Snowboard

Télévision

2018 "Nu" réalisé par Olivier Fox
2016 "Section de recherches" réalisé par Julien Zidi
2015 "Clem" (Saison 5) réalisé par Arnauld Mercadier
2013 "Dame de cendres" réalisé par Patrice Martineau
2013 "Le Goût de la vie" réalisé par Sandrine Cohen
2013 "Dame d'atout" réalisé par Camille Bordes-Resnais & Alexis Lecaye
2013 "Dame de sang" réalisé par Camille Bordes-Resnais & Alexis Lecaye
2012 "Dame de trèfle" réalisé par Philippe Venault
2011 "Dame de carreau" réalisé par Alexis Lecaye
2010 "Dame de pique" réalisé par Philippe Venault
2010 "Un mari de trop" réalisé par Louis Choquette
2010 "Dame de Coeur" réalisé par Charlotte Brandstrom
2008 "Services sacrés" réalise par Vincenzo Marano
2007 "Action spéciale douanes" réalisé par Alain Rudaz
2007 "Les pré hystériques" réalisé par Thérèse Cluzaud
2006 "Homicides" réalisé par Christophe Barraud
2005 "Faites comme chez vous" réalisé par Gil Galliot
2004 "Elodie Bradford" (ép. 1 & 2) réalisé par Lionel Bailliu & Régis Musset
2004 "Ils voulaient tuer De Gaulle" réalisé par Jean-Teddy Filippe
2004 "Avocats et Associés : Les mal-aimés" réalisé par Christophe Barraud
2003 "Fabien Cosma : Droit de regard" réalisé par Pierre Lary
2003 "Femmes de loi" réalisé par Benoît d'Aubert
2001 "La crim'" réalisé par Jean-Pierre Prévost
2000/2004 "Caméra café" de Bruno Solo & Yvan Le Bolloc'h, rôle récurrent : Fred
2001 "Génération Start Up" réalisé par Arnaud Selignac

Théâtre

2017 "Un Amour de Swann" de Marcel Proust, adaptation de Nathalie Vierne - mise en scène de Nathalie Vierne. Ciné 13 Théâtre
2016 "L'éveil du chameau" de Murielle Magellan - mise en scène d'Anouche Setbon. Théâtre de l'Atelier
2015 "Palier de décompression" de Jean-Jacques Thibaud & Georges Grard - mise en scène de Nathalie Vierne. Théâtre du petit gymnase
2008/2009 "Rose" mise en scène de Valérie Decobert & Nicolas Koretzky. Comédie de Paris & tournée
2007 "Jour de neige" de Elsa Valensi - mise en scène de Philippe Lellouche
2001 "Le ventriloque" de Larry Tremblay - mise en scène de Gabriel Garran
2000 "Les papillons blancs" mise en scène de Philippe Faure
2000 "La clef de l'ascenseur" de Agota Kristof - mise en scène de Gabriel Garran
1999/2000 "Un barrage contre le pacifique" de Marguerite Duras - mise en scène de Gabriel Garran
1999 "Liliane et l'Odyssée" mise en scène de David Ruellan
1998 "Alors quoi" de la Cie Baba Yaga - mis en scène de Katia Redier
1997 "Le chien" mise en scène de Eugène Durif
1996 "Rosa colère" de Kits Hilaire - mise en scène de Katia Redier
1996 "La sorcière de placard à balais" de Pierre Gripari - mise en scène de Brigitte Guerineau
1995 "W ou le souvenir d'enfance" de Georges Perec - mise en scène de Katia Redier. 1er prix de mise en scène au théâtre de Amandiers
1992 "Les Amours de Don Perlimplim avec Belise en son jardin" de Federica Garcia Lorca - mise en scène de Jean-Luc Bernard

Interview

R.S : Bonjour Valérie.

V.D : Bonjour Reynald.

R.S : Quel a été ton parcours de comédienne ?

V.D : Je démarre le théâtre à l'âge de 13 ans, je passe un bac A3 philosophie et théâtre puis je travaille très vite, dans différentes compagnies. Je joue avec la troupe Baba Yaga "W ou le souvenir d'enfance" de Georges Perec au Festival International Universitaire des Amandiers qui remporte, en 1998, le premier prix de la mise-en-scène. C'est là que Gabriel Garran me remarque et me donne mon premier grand rôle, celui de Marguerite Duras dans "Un barrage contre le Pacifique", que je joue aux côtés de Marie-Christine Barrault et Yvan Le Bollo'ch, au Théâtre International de Langue Française puis au Théâtre Antoine en 1999. Gabriel Garran me donne par la suite le rôle schizophrénique de Gaby dans "Le Ventriloque" aux côtés d'Hassan Kouyaté. Ensuite, je joue au théâtre des Fourvières à Lyon sous la direction de Philippe Faure dans "Papillons blancs". A la télévision, aux côtés d'Yvan Le Bollo'ch, on a pu me remarquer dans la série devenue culte "Caméra Café" où je joue Fred, la secrétaire borderline et petite amie de Hervé Dumont (joué par Bruno Solo). A nos côtés vont défiler de nombreux guests comme Guillaume Depardieu, Patrick Chesnais, Jean-Paul Rouve, Pascal Ligitimus, Catherine Jacob, Thierry Frémont, Chantal Louby... Quel bonheur ! De là, j'enchaîne les unitaires, et je travaille avec de nombreux réalisateurs pour TF1, M6 et France 2, jusqu'en 2015... J'interpréterai de 2010 à 2014, pour France 2, le personnage principal féminin, Jeannette Beaurepaire, dans la collection de polars "Les Dames" aux côtés de Thierry Godard (Dame De Cœur- De Pique -De Carreau - De Trèfle- De Sang-D'Atout- De Cendres...), qui connait un beau succès d'audience et de critiques presse. Au cinéma, je démarre avec Florence Quentin. Puis je joue la petite sœur de Mathieu Amalric dans "Le grand appartement" de Pascal Thomas, aux côtés de Pierre Arditi et Laetitia Casta. Je suis Fred dans le film de B.Solo et Y. Le Bollo'ch, "Espace détente", qui me vaut d'être présélectionnée pour les Césars jeune espoir... J'ai également joué dans "Il reste du jambon "de Anne Depétrini et dans "Arsène Lupin" de Jean-Paul Salomé. En 2008, je coécris et signe la mise en scène de "Rose", que je joue à la Comédie de Paris. À la rentrée 2016, je serai au Théâtre de L'Atelier, dans "L'éveil du Chameau", une pièce de Murielle Magellan, mise en scène par Anouche Setbon, aux côtés de Pascal Elbé et Barbara Shultz.

R.S : Scène, image, voix...Y a-t-il une activité qui a ta préférence ?

V.D : J'aime jouer. C'est sans doute une de mes plus grandes sources de bonheur. Alors quel que soit le médium utilisé, que ce soit sur scène, devant une caméra ou derrière la barre du studio, j'ai envie de répondre spontanément : si je joue c'est bien là l'essentiel... En revanche, le doublage demande une véritable discipline supplémentaire, en ce sens que ce n'est pas parce qu'on est un acteur que le doublage s'acquiert en claquant de doigts. C'est la réunion de moyens que je n'avais auparavant pas exploités dans mon métier, car il demande un véritable savoir-faire... Une technique, être en place, être compris, respecter la rythmique, être dans l'œil du personnage que l'on double et l'incarner, se l'approprier, tout en étant fidèle au personnage que l'acteur sur l'image a créé. Il est impossible de s'improviser au doublage.

R.S : Ton rôle récurrent dans la série à succès "Caméra Café" a-t-il déclenché des choses pour toi, d'un point de vue professionnel ?

V.D : Oui, il m'a permis de me faire connaître du métier et du public. Et j'ai eu le bonheur de défendre des personnages qui n'avaient rien à voir avec le personnage borderline que je défendais dans cette série. On ne m'a pas cantonnée au même type de rôle. J'ai joué des comédies aussi bien que des drames ou des intrigues policières...

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

V.D : En 2013, sur le tournage "Le Goût du partage", réalisé par Sandrine Cohen, j'ai rencontré Boris Rehlinger, mon partenaire de jeu dans ce film, mais aussi une grande voix du doublage. Il m'a dit que ma voix n'était pas inintéressante et il m'a apporté son aide, ses conseils précieux et ses encouragements pour mettre un pied dans le monde du doublage. Même si je m'étais post synchronisée dans les téléfilms ou films que j'ai pu tourner, c'est différent. J'ai alors assisté en démarchant sur les plateaux. Enormément assisté pour m'imprégner, comprendre, apprendre, puis j'ai fait également un stage avec Serge Thiriet.

R.S : Quel regard portais-tu sur cette activité avant de la pratiquer toi-même ?

V.D : Beaucoup de respect… et une fascination qui date de mon enfance : mon père m'emmenait voir les westerns et les péplums. Ma mère, c'était Hitchkok ou les grandes fresques. Toutes mes premières émotions cinématographiques, je les ai découvertes en français, j'avais 7 ans. Robert Mitchum, Charlton Heston, Clark Gable, Kirk Douglas, Gregory Peck, tous les acteurs fétiches de mes parents étaient incarnés par Raymond Loyer. Sa voix a été celle de mes premières grandes vibrations cinématographiques. Sa voix fait partie de mon enfance. Tout comme la voix de Claire Guibert (Vivien Leigh ou Marilyn Monroe).

R.S : Ecoutes-tu les V.F. en tant que spectatrice ?

V.D : J'écoute les deux. Parfois en version originale parfois en version française.

R.S : Quels sont tes hobbies ?

V.D : Le cinéma. Le théâtre.

R.S : Merci beaucoup Valérie.

V.D : Merci beaucoup à toi Reynald !

Interview de août 2016
Top